Collégiens et lycéens entre déni et banalisation de la violence en #Corse

Incroyable. Les jeunes ne ressentent pas la violence. C’est l’amer constat qu’a fait hier la conseillère exécutive Marie-Thérèse Olivesi, déléguée à l’action éducative et à la jeunesse. L’élue s’est rendue dans un établissement ajaccien, le lycée professionnel Jules-Antonini, pour parler de la politique volontariste de la collectivité territoriale de Corse en matière d’éducation. Elle a rencontré une vingtaine de lycéens des filières maintenance, des équipes industrielles et assistant ingénieur.

Au cours d’un échange, Marie-Thérèse Olivesi a également évoqué les problèmes de violence en Corse.

Souhaitant faire prendre conscience à notre jeunesse du ravage des armes, elle a lancé une campagne d’information et de sensibilisation. « Dans le cadre de ma délégation, il me semble opportun de prendre le mal à la racine », assure Marie-Thérèse Olivesi. Outre des partenariats, des expositions et des formations, la conseillère exécutive a proposé l’idée d’un événementiel : une journée pédagogique, baptisée « Halte aux armes et à la violence »,prévue à la fin du mois de mai à Corte.

Tous les collèges et lycées insulaires seront invités à participer à cette manifestation qui sera préparée en amont, dans les établissements scolaires à travers des expositions, des films, des concerts, des débats…

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione, L’information Corse sur CORSE MATIN
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: