Breaking News

Corse, Laurent Marcangeli : « Forza Aiacciu »

Par les temps qui courent, pas facile de trouver de réels motifs de satisfaction lorsqu’on ouvre un journal afin de prendre connaissance des informations. Heureusement, à la rubrique « bonne nouvelle porteuse d’espoir » figurent les parcours exceptionnels réalisés par les deux équipes ajacciennes que sont le GFCOA et l’ACA. Ajaccio est une ville de football et ces deux clubs font intégralement partie de l’identité si particulière de notre cité.

Issu d’une famille de gaziers, j’ai commis durant mon adolescence la « transgression » de porter les couleurs acéistes. Mais je le dis haut et fort , j’aime ces deux clubs qui donnent aujourd’hui une belle image de notre ville et de la Corse. La semaine dernière, les « diables rouges » ont conquis le titre de champion de CFA leur permettant d’accéder au championnat de National.

Au terme d’une saison exemplaire, les gaziers permettent au peuple rouge et bleu de savourer un succès qui le fuyait depuis de trop nombreuses années. Le GFCOA a une histoire particulière, des titres de champions de France amateur en passant par ses magnifiques épopées en coupe, ce club est une institution pour de nombreux Ajacciens. Le travail effectué par mon ami le président Fanfan Tagliaglioli et l’ensemble du staff obtient enfin sa récompense.

Hier (vendredi 27 mai), l’ACA a pour la deuxième fois en moins de dix ans réussi l’exploit d’accéder à l’élite du football français. Lorsque je jouais dans ce club, au milieux des années 90, il évoluait en Division d’Honneur. Toute une histoire… Premier club corse à rejoindre la première division dans les années soixante, l’ACA a aujourd’hui encore la lourde tache d’être le représentant du football insulaire au plus haut niveau. Au regard des réalités économiques et matérielles du club, il convient de tirer un coup de chapeau à cette équipe qui était donnée relégable par les « spécialistes » du ballon rond il y a moins d’un an.

Dans le sport comme dans la vie, la volonté et le travail finissent toujours par payer et le parcours des rouges et blancs l’a démontré. Je pense également à l’oeuvre de Michel Moretti, qui a tant donné au club. La morale que m’inspirent les parcours de l’ACA et du GFCOA est selon moi à méditer. Il n’y a pas de fatalité, y compris en Corse. Malgré les difficultés, les coups durs et autre tracasserie, la Corse regorge de talents et de déterminations que nous devons exploiter et citer en exemple.

http://www.laurent-marcangeli.com/Forza-Aiacciu_a134.html

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: