#Corse – DSP – La CGT SNCM a quitté l’hémicycle avant la fin des débats

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – L’Assemblée de Corse a adopté hier soir (vendredi) avec une courte majorité le nouveau dispositif qui s’imposera aux transports maritimes entre la Corse et le continent.

Une courte majorité car le nouveau document présenté par l’Exécutif n’a recueilli que 26 voix, une majorité absolue donc mais qui est bien loin du fameux consensus appelé des vœux de toutes les formations politiques pour un dossier aussi important. Pour aller à l’essentiel, car le dossier est d’une très grande complexité, on peut dire que le service public maritime se déclinera de la manière suivante : sept cargos mixtes, il faut plutôt dire navires mixtes, au départ de Marseille, et uniquement de Marseille.

Non intégration donc du port de Toulon au service public. Mise en place d’un dispositif dit social de règlement des conflits sociaux et suppression bien sur de la fameuse aide sociale. Le groupe communiste, par la voix de Michel Stefani,  a bataillé toute la journée d’hier pour s’opposer à une écriture trop libérale, selon lui, du nouveau rapport sur la desserte maritime.

La CGT des marins de la SNCM, dépitée par la tournure des évènements avait d’ailleurs quitté l’hémicycle avant la fin des débats.

Écoutez Frédéric Alpozzo, son porte-parole.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: