Breaking News

#Corse – Maroc : Décès d’un prisonnier politique sahraoui

(Unità Naziunale – 26 février 2018 – publié à 18h52Les sahraouis font partie, à l’origine, des peuples nomades du désert du sahara. Peuples mythiques connus pour leur fierté, leur honneur, leur goût de la liberté. Tous ces peuples se battent pour améliorer ou pour faire valoir leur droits au sein des Etats constitués de l’atlantique au Soudan.

Le prisonnier politique sahraoui du groupe Gdeim Izik, Mohamed El Ayoubi, est décédé mercredi soir à El Aaiun en raison des dures conditions et des mauvais traitements dans les prisons marocaines. El Ayoubi qui purgeait une peine de 20 ans de prison, avait été arrêté par les autorités d’occupation marocaines lors du démantèlement du campement de Gdeim Izik, le 8 novembre 2010.  Les populations sahraouies étaient sorties des villes occupées en « exode massif » pour protester contre la répression et la marginalisation exercée par le Maroc à leur encontre,et s’étaient installées à Gdeim Izik, près de la ville d`El Ayoun.

Mohamed El Ayoubi a subi toutes les formes de torture physique et morale durant son arrestation au siège de la gendarmerie et au poste de police d’El Aayoune, avant d’être transféré avec ses collègues le 11 novembre à Salé Rabat. En raison de la torture, il a été contraint à rester sur un fauteuil roulant pendant sa détention à Salé 2 jusqu’au 12 janvier 2011, date à laquelle il a été transféré à l’hôpital de « Souissi » Rabat où il a été admis jusqu’au 28 février 2011. Depuis son retour en prison, son état de santé s’est détérioré en l’absence d’une assistance médicale nécessaire. En janvier 2018, Mohamed Alayoubi a été amputé de deux doigts, en raison du diabète dont il souffre en plus d’autres maladies, en raison des séquelles de la torture et des mauvais traitements. Il a été libéré in extremis pour éviter l’annonce d’un mort en prison.

S.R (C&C)


Novembre 2010

Peuple Corse et Peuple Sahraoui 

C’était la 36 ème conférence d’EUCOCO (european coordination conference) pour le peuple sahraoui. Depuis 1976, une conférence annuelle manifeste sa solidarité avec le peuple sahraoui, en particulier sur le plan humanitaire. La municipalité du Mans a aussi accueilli ce week-end des participants à cette conférence. Des sénateurs et députés socialistes et communistes étaient présents à cette conférence, ainsi que des représentants de nombreux Etats qui soutiennent les sahraouis, comme par exemple le Venezuela.

Paul félix Benedetti et Jean guy Talamoni ont été accueillis comme représentants d’un autre peuple en lutte (photos 3 et 4). Ils ont transmis un message de solidarité de la part de Corsica Libera.

Dans son allocution Paul Félix Benedetti a aussi transmis (suite à la demande de ce dernier) un message d’amitié de la part de Dominique Bucchini (front de gauche) président de l’assemblée de Corse. Puis, tout en se gardant de comparaisons déraisonnables, il a fait un parrallèle entre les deux luttes qui durent depuis plus de trente ans. Il a rappelé que le Front polisario a comme nous une cinquantaine de prisonniers politiques. (pour 300 000 habitants comme nous).

Et il a rappelé que nos deux luttes s’inscrivent historiquement dans un courant international progressiste, courant qui a évolué depuis la chute du mur mais qui garde le même élan révolutionnaire et généreux qu’à ses débuts. Nos luttes doivent aussi, hélas,  compter avec les petites trahisons humaines , ainsi un ancien responsable du Polisario s’est ralié récemment au Maroc contre un poste d’ambassadeur à Madrid…


«  »Nous sommes chaque année surpris de l’accueil chaleureux du peuple sahraoui qui salue la solidarité du peuple basque envers leur lutte de libération » » Salon Anti Colonial 2017

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: