X

Quel avenir pour le nationalisme corse à l’issue des élections législatives ?

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Quel avenir pour le nationalisme corse ? La question est à nouveau posée à l’issue des élections législatives qui ont donné les résultats que l’on sait. On connaît le dicton qui évoque l’histoire de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine, ou l’autre dicton qui affirme que seule la victoire est jolie; c’est ce dernier qu’il vaudrait mieux appliquer en matière d’élections.

On connaît les résultats très importants réalisés par Jean-Christophe Angelini et Gilles Simeoni, les deux candidats de Femu a Corsica, mais au-delà de ces résultats on serait presque tenter de dire : et après ?

Le mouvement nationaliste n’a-t-il pas atteint à travers ces élections le plafond maximum réalisable, ce qui le place dans la position très inconfortable de nécessaires alliances. Et c’est là que le bât blesse car selon Petru Poggioli, il règne encore à ce sujet un flou artistique qui désoriente les électeurs.

Ecoutez l’analyse de quelqu’un qui connaît très bien le nationalisme corse.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)