#Corse – Christine Guerrini va devoir céder son siège d’élue territoriale

Le tribunal correctionnel de Bastia a suivi les réquisitions du procureur en prononçant, outre une peine de prison avec sursis (18 mois) et une amende, une inéligibilité de 3 ans contre l’ex-directrice du Crij. Reconnue coupable de détournements de fonds au préjudice du centre régional d’information jeunesse dont elle était la directrice à l’époque des faits (et depuis plus de dix ans), Christine Guerrini a été condamnée hier par le tribunal correctionnel de Bastia à une peine de prison avec sursis (dix-huit mois) ainsi qu’à une amende (10 000 e) à laquelle il convient d’ajouter les frais de justice (1 000 e).

Le tout, assorti d’une inéligibilité de trois années qui va la forcer à renoncer à son mandat d’élue territoriale. Un jugement en tous points conformes aux réquisitions du procureur Yves Paillard. Lequel avait par ailleurs demandé à ce que l’accusée rembourse au Crij la somme de 150 462 euros qui correspond, selon le groupe financier de la police judiciaire de Bastia (en charge de l’enquête) à ces détournements de fonds publics, perpétrés de janvier 2006 à octobre 2011. C’est-à-dire jusqu’à ce qu’une salariée de la structure découvre ces malversations, pratiquées au demeurant de façon très grossière. Comprenez : avec une facilité déconcertante, du fait de la très grande liberté dont jouissait cette directrice. Ce qui n’est pas sans soulever de graves questionnements sur la façon dont s’exerçait la surveillance de sa gestion. Si tant est qu’elle ait été contrôlée…

Source et suite de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: