Breaking News

Corse – Furiani 1992 : Pnc Ghjuventù « Et le respect dans tout ca? »

Alors que le peuple Corse fête actuellement la remontée en Ligue 2 du Sporting Club de Bastia, la Fédération Française de football vient une fois de plus de vendre son âme au diable.

En effet, après avoir annoncé dans un calendrier provisoire la finale de la coupe de France le 5 mai 2012, soit 20 ans jour pour jour après la catastrophe de Furiani, le calendrier définitif a été publié il y a quelques jours.

Si l’on peut constater que la finale de la Coupe de France ne se jouera pas le 5 mai, cette date est en revanche retenue pour une journée de Ligue 1.

En bref, contrairement aux promesses faites à l’époque, de ne plus jamais jouer un match de football en France un 5 mai, les hautes instances françaises du ballon rond renient en tout point leurs paroles et valideront le fait qu’un club puisse fêter un titre, une place européenne, un maintien, à l’heure où une île continuera à se souvenir et à rendre hommage aux victimes de ce drame, dans lequel d’ailleurs, le rôle de la FFF a toujours été sombre.

Toujours est-il que, non par envie de sombrer dans une énième paranoïa, force est de constater que malgré les efforts du club bastiais pour répondre aux attentes du championnat National, beaucoup plus restrictif, chaque raison pouvant créer une tension semble être optimiser par les dirigeants du football national. Cela est d’autant plus irritant quand ces problèmes souvent, ces leçons de morales parfois, sont donnés par des institutions ayant fait honte à leur pays dans le monde entier, et font l’objet de vives critiques quant à leurs politiques de sélection… Et dire qu’on a stigmatiser le SCB comme un club raciste…

Evidemment, un sentiment d’injustice se ressent chaque année. Cette saison, ce fut avec l’affaire du match d’Auxerre (condamnation disproportionnée par rapport aux faits mineurs), ou des supposés lumières éteintes dans le couloir de Furiani contre Guingamp que s’est empressé de reprendre certains médias

Mais dans ce scandale, le sentiment de dégoût s’ajoute à celui d’injustice. La fédération a franchit un pas de plus dans sa quête de la honte, en insultant la mémoire des victimes du drame de Furiani.

Il ne reste plus qu’à espérer ce sentiment de dégoût ne débouche pas sur une haine exprimée ouvertement qui serait préjudiciable à tout le monde.

N’attendons donc pas qu’un souffle de bon sens vienne souffler dans les narines de ces responsables.

Car nous osons espérer que personne ne laissera une telle mesure s’installer sans la dénoncer publiquement autant que possible

Par PNC Ghjuventù

 

http://pnc-ghjuventu.over-blog.com/

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: