X

Pour une 31e nuit consécutive, les étudiants et leurs sympathisants ont manifesté à Montréal de façon pacifique et dans une ambiance festive. Aucun débordement, aucune altercation, aucun méfait majeur.

La manifestation a été décrétée illégale d’entrée de jeu puisque les organisateurs n’avait pas fourni d’itinéraire comme le prévoit la loi 78.

Cette fois, le SPVM a indiqué qu’il lancerait un avertissement pendant 10 secondes – un coup de sirène – , s’il y a lieu, avant de disperser la foule. La présence policière était importante, mais les policiers se sont montrés discrets et se sont tenus à distance.

Parallèlement, le tintamarre de casseroles contre la loi 78 s’est aussi poursuivi dans plusieurs secteurs de la métropole et leurs résidents rejoignaient la grande manifestation à mesure qu’elle parcourait les différents quartiers.

Sur leurs balcons, les citoyens les acceuillaient à coups de concerts de chaudrons et sur les terrasses, les serveurs et clients les applaudissaient. Les symphonies de casseroles se sont greffées au mouvement et des milliers de personnes ont continué de marcher dans une atmosphère bruyante et festive.

Suite et source de l’article 

*

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)