[Corsica Libera] Une nouvelle « exception #corse » : les prix de l’immobilier flambent – Corse Matin

Ce sont les notaires de France qui soulèvent le lièvre sur les hausses sensibles de l’immobilier dans l’île tous marchés confondus. Corsica Libera soumettra le problème à la prochaine session de l’assemblée.

Selon la note de conjecture des Notaires de France publiée il y a quelques jours, l’augmentation des prix des biens immobiliers, particulièrement dans l’ancien, s’est maintenue avec cependant des exceptions « très haussières »et la Corse en fait partie. La hausse sur un an est modérée pour les territoires régionaux (plus 2,7 % pour les appartements et plus 1,3 % pour les maisons. Les fortes disparités se situent à l’échelle des départements. Si, par exemple, dans le Haut-Rhin, on enregistre des baisses sensibles (presque 7 % pour les maisons anciennes), la hausse, tous biens confondus cette fois, est supérieure à 12 % pour la Corse-du-Sud et même le double, à… 25 % en Haute-Corse.

Jean-Guy Talamoni : « Une situation très alarmante »

Au nom du groupe Corsica Libera qu’il préside à l’assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni a aussitôt réagi.

« Selon la note de conjoncture immobilière des Notaires de France, la Corse connaît une véritable explosion des prix : les variations entre les derniers trimestres 2010 et 2011 accusent une hausse de 12 % en Corse-du-Sud et 25 % en Haute-Corse (tous biens confondus) ! Observons que cette hausse vertigineuse est d’autant plus inquiétante qu’elle fait figure d’exception : selon la même note de conjoncture, la France connaîtrait à l’inverse un ralentissement des prix, notamment dans l’ancien. Cette situation est extrêmement alarmante et doit conduire les élus insulaires à prendre rapidement leurs responsabilités, faute de quoi les Corses seront purement et simplement chassés de leur terre dans les délais les plus brefs.

Le groupe Corsica Libera rappelle qu’il est aujourd’hui le seul à s’être prononcé sans ambiguïté pour un dispositif de citoyenneté corse, seul en mesure d’enrayer ce phénomène. Ce dispositif est aujourd’hui à l’étude au sein de l’assemblée territoriale, mais le temps presse et joue contre les Corses. Compte tenu de l’urgence, Corsica Libera demande qu’il soit donné à ce dossier une priorité absolue, personne ne pouvant ignorer aujourd’hui l’ampleur et le caractère dramatiques des mécanismes actuellement à l’œuvre ».

Le leader nationaliste précise encore que Corsica Libera a adressé à ce sujet une question orale au conseil exécutif, qui sera débattue lors de la prochaine réunion de l’assemblée de Corse au mois de juin

Suite et source de l’article

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :


Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: