« Procès pour bombage en soutien aux prisonniers politiques, et audition devant un juge du PNAT » La répression ne prend pas de pause… #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 21 Mai 2024) Se tenait à Bastia le procès des bombages en soutien aux prisonniers politiques. Le délibéré sera rendu le 18 juin 2024.

Réquisitions : Six mois de prison avec sursis, 100 heures de TIG, 500€ pour refus de prélèvement ADN pour deux des trois jeunes.

Revue de presse-« Bombages, interpellations ‘plus que musclées’, procès le 21 mai 2024 » – #Corse

—*

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 20 Mai 2024) Pendant que la Kanaky est sous le joug militaire colonial français, et qu’en Corse, certains croient encore à un processus d’émancipation du peuple corse, la répression elle, continue de frapper les patriotes corses, dont une grand partie de sa jeunesse.

Entre les auditions devant un juge du PNAT consécutives aux interpellations de 2022, et le procès qui se tiendra demain pour quelques écritures murales en soutien aux prisonniers politiques, le processus historique ressemble de plus en plus à une soumission passive.

Les réactions en Corse

Demain, se tiendra le procès de jeunes indépendantistes et le cadre de la section Fiumorbu Ghjuventù libera, Lisandru Costantini. Pour des bombages nationalistes, et surtout des bombages en soutient aux militants exilés et emprisonnés sur le continent, aucuns jeunes ne doivent se retrouver au sein d’un tribunal français. Nous soutenons également, notre ami et militant indépendantiste, Ghjiseppu Maria Verdi, qui passera en audition demain, devant le juge « Antiterroriste ». Simu Patriotti Micca Terruristi. Tutti in Bastia a 2ore, Palazzu di Ghjustizia di Bastia. Ghjuventù Libera

Convocations devant le juge « antiterroriste » à Paris de militants de la Lutte de Libération Nationale – #Corse

La Revue de presse

(Alta Frequenza)  Les avocats de la défense ont, quant à eux, demandé la relaxe.

(FR3Corse)

(Corse Matin)

(Corse Net Infos)

(RcfM) 6 mois de prison avec sursis, 100 heures de Travail d’Intérêt Général, des amendes de 500 € pour 2 des prévenus qui avaient refusé un prélèvement ADN et 500 € pour un port d’arme ( un couteau ),

—*

Pour plus d’information sur nos bombages « nustrale » : Pierre Bertoncini qui intervient dans « Murs Rebelles ». « La Corse est une île méditerranéenne où la culture et la langue sont des étendards, dont usent les partisans d’une reconnaissance du droit à l’autodétermination du peuple corse. Des acteurs de cette minorité utilisent le bombage depuis le début des années 1970, pour exprimer chaque facette du conflit qui les oppose principalement à l’Etat. » Ou bien dans « Mémoires militantes corses dans le Niolu » ici

Toujours dans l’analyse et les archives sur les bombages politiques l’excellent livre de Pierrot Murati « 30 ans de graffiti politique en Corse » chez Anima Corsa. Pierre Murati a sillonné la Corse et le continent pour France soir, 24 Ore, Ribombu et Corsica. Il a été pendant douze ans à l’agence Gamma. Mais cela fait plusieurs années qu’il se passionne pour les graffiti politiques.

#Corse – L’histoire des bombages dans la Lutte de Libération Nationale « Murs Rebelles » un film d’Hélène Bussière

. . A l'accorta annant'à Google Infurmazione For Latest Updates Follow us on Google News Nos dernière informations sur Google Actus

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: