Revue de presse – Sulidarità et Patriotti « demandent la mise en place d’une solution politique au problème #corse qui prennent en compte les aspirations légitimes de ce peuple »

(Unità Naziunale – Lutte de Masse – Publié le 28 février 2024) L’Associu Sulidarità et le collectif Patriotti tenaient ce soir une conférence de presse à Bastia.

Revue de presse

(Alta Frequenza) Cinq revendications seront portées lors de ce rassemblement : Basta a Ripressione, Per i diritti di u populu corsu, Per una suluzione glubale, Libertà pè i prighjuneri, et Fora a Francia.

(FR3Corse)

(Corse Matin) À travers cette manifestation, les deux organisations entendent en premier lieu dénoncer « la répression de plus en plus forte » dont seraient victimes les militants nationalistes.

(Corse Net Infos) Cette manifestation, à laquelle ils espèrent voir venir « tous les Corses qui se reconnaissent dans nos revendications »

(RcfM)

 

Revue de presse – Mobilisation populaire du 2 mars, c’est acté pour 13h30 à Bastia. – #Corse

La mobilisation populaire du 2 mars s’organisera le 20 février à Corti – #Corse

Revue de presse – Sulidarità, Patriotti et Nazione vent debout contre la répression coloniale – Dossier #Corse #Photos #Vidéos

Le 2 mars 2022, dans la maison centrale d’Arles, Yvan Colonna était mortellement agressé par un codétenu. Ce codétenu était le bras armé d’un Etat qui appliquait ainsi une vengeance d’Etat. Dans les jours qui suivaient, l’émotion suscitée par cet acte d’une gravité jamais atteinte générait une mobilisation unique dans l’histoire du nationalisme corse. Des dizaines de milliers de manifestants descendaient dans les rues de Corti, Bastia et Aiacciu. Les mots d’ordre étaient simples : Statu francese assassinu et Ghjustizia per Yvan. De ces mobilisations naissait un processus qui laissait espérer une évolution politique majeure pour la Corse. Malgré tout cela, deux ans après, nous attendons toujours qu’on rende justice à Yvan Colonna, et la répression à l’encontre des militants nationalistes est de plus en plus forte. Depuis décembre 2022, les arrestations arbitraires stigmatisant les militants indépendantistes sont de plus en plus nombreuses : arrestation de Carlu Pieri et de militants Corsica Libera de la section de Lupinu, arrestation de responsables Corsica Libera à Aiacciu, convocation de responsables de Patriotti et Sulidarità au commissariat. Les arrestations spectaculaires continuent. Nous l’avons vécu il y a 15 jours pour Niculaiu Pinzuti et Antone Simoni : portes d’entrées détruites, militants jetés à terre et menottés devant leurs enfants, transferts à Paris et pour finir… assignations à résidence hors de Corse avec des dossiers d’un vide abyssale. Les procès concernant le FIJAIT se multiplient. Malgré l’annonce faite par le ministre français de l’intérieur lors de sa venue à l’Assemblée de Corse en avril 2022… Lui qui disait faire la différence entre les nationalistes corses et les Islamistes radicaux ! les procédures à l’encontre des anciens prisonniers politiques sont de plus en plus nombreuses et les réquisitoires de plus en plus forts. Les anciens prisonniers qui ont été condamnés à des amendes sont toujours harcelés par l’administration fiscale. Patriotti et Sulidarità demandent la mise en place d’une solution politique au problème corse qui prennent en compte les aspirations légitimes de ce peuple. Il ne pourra pas y avoir de solution politique sans reconnaissance des droits du peuple corse à vivre sur sa terre. Nous pensons qu’il est temps de créer les contre-pouvoirs nécessaires et de donner à cette terre un avenir corse. C’est pourquoi nous appelons à la mobilisation ce Samedi 2 mars à partir de 13H30 au palais de justice de Bastia afin de s’opposer, de manière populaire, à cette infâme répression et réclamer la reconnaissance de nos droits nationaux les plus élémentaires. Les mots d’ordre seront les suivants : BASTA À A RIPRESSION LIBERTÀ PER I PRIGIUNERI PER I DIRITTI DI U POPULU CORSU PER UNE SULUZIONE PULITICA È FORA A FRANCIA

 

 

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: