« L’Organisation des États de la Caraïbe Orientale soutient « pleinement la mise en place d’un pouvoir normatif autonome » en Martinique » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Internationale – Publié le 17 février 2024) La soixante-quatorzième (74e) réunion de l’Autorité de l’Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) s’est tenue à Saint-Kitts-et-Nevis du 14 au 15 février 2024, sous la présidence de l’hon. Dr Terrance Drew, Premier ministre de Saint-Kitts-et-Nevis.

Les chefs de gouvernement de l’OECO se sont réunis pendant la majeure partie de la matinée du mercredi 14 février 2024 pour discuter de plusieurs questions cruciales auxquelles la région est confrontée.

L’hon. Serge Letchimy, Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique s’est prononcé sur l’association de la Martinique à l’OECO. Il a exprimé le désir de rechercher un niveau de collaboration plus profond et plus actif entre la Martinique et l’OECO.

L’hon. Letchimy a souligné les immenses opportunités de renforcement de la coopération entre les États membres de l’OECO dans toute une série de domaines, notamment le commerce, l’éducation, la santé et l’agriculture. Il a noté que la démographie des États membres associés français était suffisamment importante pour constituer un marché commercial lucratif pour l’OECO ainsi qu’une porte d’entrée vers la France et l’Europe.

Suite aux déclarations faites par la Martinique et aux discussions entre les chefs de gouvernement, une déclaration a été publiée par le président de l’Autorité de l’OECO, l’hon. Dr Terrance Drew.

« La Martinique réitère son engagement dans l’effort d’intégration régionale de l’OECO pour relever collectivement les défis majeurs auxquels nous sommes confrontés en matière de développement durable à long terme, dans un contexte de mondialisation croissante. La Martinique partage la même histoire et la même géographie que les pays frères de l’OECO, avec leurs divers processus culturels et leurs multiples cadres institutionnels.

L’efficacité de l’engagement de la Martinique au sein de l’OECO nécessite une évolution de ses capacités d’action en termes de commerce, de connectivité, de résilience au changement climatique et de politique énergétique. Cette évolution est cohérente avec la politique de l’Union européenne visant à renforcer le pouvoir normatif autonome.

La Martinique négocie aujourd’hui avec la République française une adaptation et une législation autonomes, dans le cadre de politiques de différenciation, qui pourraient ouvrir la voie à une diplomatie régionale utile et nécessaire à son avenir, tout en restant partie intégrante de la République française et de l’Union européenne. . La Martinique souhaite être un acteur efficace pour sa population et pour l’OECO, à travers sa double appartenance à l’OECO et à l’Union européenne.

L’OECO salue cet engagement clair de la Martinique, exprimé par le Président Letchimy, et soutient pleinement la mise en place d’un pouvoir normatif autonome, lui donnant la possibilité d’adapter et de promulguer des cadres législatifs et réglementaires dans des domaines de compétence négociés. Cette évolution vers l’autonomie et l’intégration est vitale pour l’avenir de la Martinique et de la région »

Suite

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: