Revue de presse – Sulidarità, Patriotti et Nazione vent debout contre la répression coloniale – Dossier #Corse #Photos #Vidéos

(Revue de presse – Corsicainfurmazione.org – Publié le 10 février 2024) Suite à l’incarcération et à l’assignation à résidence des militants de Nazione, Antò Simoni et Nicolas Pinzuti, l‘Associu Sulidarità, et le Collectif Patriotti, en présence de militants de Nazione, tenaient une conférence de presse à Bastia.

Une démonstration de force réunissant une centaine de militants, selon le reportage de FR3Corse à voir sur le site FR3Corse, ou sur notre compte TikTok

@unita_naziunale extrait vidéo de FR3corse TDR conférence de presse #sulidarità et #patriottI avec les militants de #nazione organisation d’une mobilisation le 2 mars 2024 date anniversaire de la mort #yvancolonna soutien à Antò Simoni et Nicolas Pinzuti #corse #darmanin #corsica #corsicalibera #flnc #populuvivu ♬ son original – AnTo FpcL

(Alta Frequenza) Leur libération immédiate est réclamée par les deux entités, qui ont lancé un appel à la manifestation pour le 2 mars prochain.

(Alta Frequenza) Maître Marc-Antoine Luca, avocat de Nicolas Pinzuti, dénonce un dossier qui sonne creux. Pour lui, son client doit voir son contrôle judiciaire au moins allégé et pouvoir revenir en Corse.

(FR3Corse) « Nous ne pouvons pas accepter que l’on déporte et incarcère nos militants », après l’arrestation de deux nationalistes, Sulidarità et Patriotti appellent à une manifestation

(Corse Matin) Pour le collectif Patriotti et l’association Sulidarità « on cherche à bâillonner toute opposition au processus de Beauvau. »

(Corse Net Infos) Dans un discours enflammé devant une centaine de personnes, parmi lesquelles des militants et les familles d’Antò Simoni et Nicolas Pinzuti,  Ghjuvan Filippu Antolini, porte-parole de Patriotti ne mâche pas ses mots.

(RcfM) Pour Thierry Casolasco, le président de Sulidarità, « le mot d’ordre est aujourd’hui pour un règlement de la situation politique et une liberté pour les prisonniers politiques ».

—-

Un militant de Nazione incarcéré, un autre placé en exil.

En une semaine d’existence, Nazione, nouveau mouvement indépendantiste est déjà la cible de la répression féroce d’une police politique aux ordres !

Portes explosées, pères de famille jetés à terre devant leurs enfants, transferts sur Paris, convocations de proches, la manœuvre est grossière et vise à empêcher le fonctionnement de Nazione.

A casser la dynamique et à bâillonner toute opposition au processus de Beauvau.

La manœuvre est grossière mais elle porte avec elle des conséquences lourdes pour les familles de Nicolas et Antò. Parloirs, transferts, juges, exil, enfants privés de père, un scénario auquel nous sommes trop habitués se répète sous nos yeux encore et encore…

La manœuvre est grossière nous l’avons dit et ils nous appartient collectivement de la faire échouer !!!
Depuis le début du processus de beauvau, les convocations, interpellations, procès, mises en examen, incarcérations, Fijait, sont hélas bien plus nombreux que les avancées concrètes pour notre peuple.

Depuis le début de ce processus, un courant du mouvement national est sans cesse la cible de la répression, ce courant c’est celui incarné aujourd’hui par Nazione, c’est celui qui refuse la disparition d’un peuple et la présentation d’une légère décentralisation, comme l’aboutissement de 50 années de luttes et de sacrifices.

Pour ce crime de lèse-majesté, des rafles hebdomadaires avec des prétextes fallacieux et de plus en plus violentes au fil des semaines sont organisées.

Nous ne tolèrerons pas que cet état de fait perdure, nous n’accepterons pas qu’un Corse fasse un jour de prison supplémentaire pour le seul fait d’avoir été indépendantiste, nous ne resterons pas les bras croisés face à la souffrance des familles.

Nous assurons les familles touchées par la répression de notre soutien, sans faille et de notre détermination à faire que cette vague répressive cesse .

 Sulidarità et Patriotti seront présentes sur le terrain anti répressif comme elles l’ont toujours été depuis leurs création et sauront se mobiliser fortement dans les semaines à venir.

L’organisation d’une manifestation est d’ores et déjà prévue le samedi 2 mars 2024.

EVVIVA A LOTTA DI LEBERAZIONE NAZIUNALE è LIBERTA

Associu Sulidarità / Cullettivu Patriotti

Un militante di Nazione incarceratu, un altru messu in esiliu. In u una simana di vita, Nazione, novu muvimentu indipendentistu hè digià nu a mira di a ripressione d’una pulizza pulitica è di i so ordini ! Porte splusate, babbi di famiglia calpighjati davant’à i so figlioli, trasferimenti in Parigi, cunvucazione di i so parentoni è amichi, a vulintà hè chjara, da ch’ella ùn hà cum’è solu scopu : quellu d’inciampà u funziunamentu di Nazione. Di sciappà sta mossa è à ammutulì ogni uppusizione à e discussione di Beauveau. A faccienda hè brutta assai da ch’ella arreca cun ella cunsequenze serie è pisive per e famiglie di Nicolas è Antò. Parlatoghji, trasferimenti, ghjudici, luntananza, zitelli privi di babbu, una storia chè no cunniscimu chè troppu è chè no campemu oghje torna una volta. Ghjè una faccenda vile, l’emu detta digià è tocca à noi tutti, cullettivamente di smattalla !!! Dapoi u principiu di e discussione di Beauveau, e cunvucazione, interpellazione, prucessi, messe in esamine, incarcerazione,Fijait ùn si piantanu è sò per sfurtuna, di più numerose chè l’avanzate per u nostru populu. Dapoi u principiu di ste discussione, una parte di u muvimentu naziunale un stancia d’esse dannatu da a ripressione, stu muvimentu hè quellu purtatu oghje da Nazione, ghjè quellu chì ricusa a morte di u so populu è a prisentazione d’una piccula decentralizazione cum’è u sboccu di 50 anni di lotte è di sacrifizi. Per stu ricusu à a sottumissione altiera, longu à e simane si chjappa ghjente cù falsi mutivi è di modu viulente sempre di più. Ùn accetteremu chì sta situazione si mantenga, ùn accetteremu ch’ùn Corsu fessi un altru ghjornu di prigiò, per u solu fattu d’esse statu indipendentistu, ùn steremu stantarati di pettu à a suffrenza di e famiglie. Assicuremu à e famiglie tocche da a ripressione di u nostru sustegnu, senza scaglià è di a nostra determinazione à fà chì i tempi ripressivi si piantessinu. Sulidarità è Patriotti serànu prisente nant’à u terrenu di pettu à a ripressione, cum’elli so sempre state dapoi sempre è metteràni in ballu mubilizazione ind’è e simane à vene. A prima sera l’urganisazione d’una manifestazione u 2 di marzu 2024 ….Ghjornu maladettu… EVVIVA A LOTTA DI LEBERAZIONE NAZIUNALE è LIBERTA

—-

Quelques photos prises par Alexandre Santerian.

 

 

 

 

 

 

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: