Estat Català salue la naissance de Nazione et apporte son soutien indéfectible à Antò Simoni et Nicolas Pinzuti – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Internationale – Publié le 5 février 2024) Le 28 janvier dernier a abouti le processus d’unité d’indépendance de Corse, processus qui a débuté le 15 octobre dernier lors d’une assemblée générale à Corti et après des événements sur tout le territoire qui ont permis la  réunion de différents secteurs du mouvement de Lutte de Libération Nationale de Corse : les syndicats, la jeunesse, les organisations politiques antirépressives et, en particulier, Corsica Libera, l’organisation historique de l’indépendance corse.

La nouvelle organisation s’appelle Nazione et maintient intacts les principes et les objectifs des fondamentaux de l’indépendance.

La réponse de l’État colonial français ne se fait pas attendre : deux jours plus tard, deux membres de la direction nationale du nouveau mouvement Nazione, Nicolas Pinzuti et Antò Simoni, sont arrêtés.

Cette opération de police menée sur ordre du Parquet National Antiterroriste (PNAT) montre clairement une volonté délibérée de s’en prendre aux militants corses et à leurs familles : portes détruites à l’explosif, pères de famille jetés à terre et arrêtés devant leurs enfants. , maisons détruites, jouets d’enfants volontairement brisés, transfert arbitraire à Paris de deux militants entiers et respectés tant pour leur engagement politique que dans le domaine professionnel, au seul motif de leurs convictions militantes.

Antò Simoni est un jeune militant fermement engagé dans la lutte pour l’indépendance de la Corse, lui et sa famille ont été l’un des piliers du mouvement indépendantiste corse.

En Catalogne, nous, indépendantistes catalans, connaissons bien Antò, il faisait partie de la délégation d’observateurs internationaux de Corsica Libera, dirigée par Jean Guy Talamoni, aux Consultations pour l’indépendance du 25 avril 2010 et, en octobre 2021, dirigée par la délégation de Corsica Libera qui s’est rendue en Sardaigne pour soutenir le MHP Carles Puigdemont devant le tribunal de Sàsser.

La solidarité ne s’est pas fait attendre et des rassemblements ont eu lieu en Corse et à l’international. Les arrestations de militants de Nazione ont été dénoncées par le Groupe Initiative Bakou, qui comprend le FLNKS et Tavini qui assurent actuellement la présidence du gouvernement de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie. .

ESTAT CATALÀ veut montrer sa solidarité avec les militants indépendantistes de Nazione, victimes de la répression coloniale française et nous adhérons à la déclaration de condamnation des arrestations du Groupe Initiative de Bakou.

Prou repressió!
Llibertat patriotes corsos!

Estat Català

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: