Revue de presse – Chjama Patriotta va achever sa structuration – #Corse

(Revue de presse – Corsicainfurmazione.org – Publié le 17 janvier 2024, mis à jour le 19 janvier 2024) Assemblée Générale constitutive le dimanche 28 janvier 2024.

(Alta Frequenza) L’objectif est d’acter la refondation d’un collectif qui transcendera les parties au bénéfice d’une entité porteuse de revendications communes.

(FR3Corse) Chjama Patriotta, né à l’automne dernier, à la suite d’un communiqué du FLNC, tiendra son assemblée générale constitutive le 28 janvier prochain à Corte

(Corse Matin) Corsica Libera ainsi que le collectif d’anciens prisonniers politiques Patriotti, à l’initiative de la démarche, constituent les deux piliers de Chjama Patriotta.

(Corse Net Infos) Les principaux sujets de préoccupation des militants, notamment la colonisation de peuplement et la spéculation immobilière.

(RcfM)

Le texte

Conférence de presse PATRIOTTI
AIACCIU le 17 janvier 2024
Depuis plusieurs mois, le collectif Patriotti porte un projet de refondation du courant patriotique qui s’inscrit dans le prolongement des déclarations de l’organisation politico-militaire FLNC, notamment celle du premier aout 2023 : « L’heure est venue de créer les conditions de la mise en place d’une plateforme de résistance patriotique qui devra transcender les partis politiques, les associations, les syndicats et tous les patriotes qui s’y retrouveront. Cette plateforme patriotique jettera les bases d’une véritable alternative politique seule garante de la sauvegarde du peuple corse. »
Cet appel a été validé d’une part par Corsica Libera lors du discours de clôture des Ghjurnate internaziunale di Corti, et d’autre part, par le collectif de défense des anciens prisonniers politiques, Patriotti.
Petr’Antone Tomasi a notamment déclaré : « A Corsica Libera, à notre niveau, en tant qu’organisation politique, nous sommes prêts à notre part de travail. Nous le ferons non pas dans l’intérêt d’un sigle ou d’un pré carré politique mais en ayant pour boussole l’intérêt de cette terre et de la nation toute entière. »
Et Ghjuvan Filippu ANTOLINI, à pour sa part dit : « Le collectif Patriotti a entendu l’appel du FLNC à refonder le courant patriotique et est prêt à y répondre favorablement.»
Ainsi, lors de la conférence du 16 septembre 2023, notre collectif a pris l’initiative d’appeler les forces patriotiques à participer à une réunion pour constituer une nouvelle démarche de résistance face à l’Etat français.
Cet appel s’adressait :
• A celles et ceux qui se reconnaissent dans la nation et les fondamentaux du mouvement national
• A celles et ceux qui refusent les démarches de soumission à l’égard de Paris
• A celles et ceux qui récusent tous liens ou toutes connivences avec des partis politiques français
• A celles et ceux qui reconnaissent clairement la légitimité des Corses qui défendent la nation corse quel que soit le terrain de lutte qu’ils ont choisi.
Cette initiative a connu un véritable succès et la réponse à notre appel a été important. L’amphithéâtre de Corti était bien trop petit le 15 octobre dernier pour accueillir tous les militants et sympathisants qui ont répondu à notre appel.
Lors de cette réunion, les militants ont choisi de structurer notre démarche autour des axes suivants :
• Une démarche de résistance face aux risques de dilution et de disparition de notre peuple sous les effets conjugués de la colonisation de peuplement et de la spéculation immobilière.
• Une stratégie de construction nationale alternative rejetant les logiques de soumission et d’acceptation du destin français de notre peuple.
• La réactivation de la lutte de masse à travers tous les contre-pouvoirs
• La mise en œuvre d’un cycle de mobilisation de terrain
• L’internationalisation du fait national corse
• La solidarité politique avec le FLNC
• L’objectif de l’indépendance nationale
Depuis cette première réunion d’octobre, nous avons initié une série d’une dizaine de réunions publiques dans différentes régions corses (Luri, Saone, Vicu, Suarichju, Lucciana, Migliacciaru, Prupià, Porti Vechju, I Fulelli et L’Isula) afin de rencontrer les militants pour expliquer notre démarche et surtout pour continuer à écouter ce qu’ils avaient à dire et les thèmes qui leur paraissaient le plus important.
Au cours de ces réunions, nous avons rencontré près de 600 personnes et une vingtaine de sujets ont été abordés par les militants. Ces sujets sont classés dans l’ordre du nombre de fois où ils ont été abordés :
• La colonisation de peuplement
• La spéculation immobilière
• La majorité territoriale
• La jeunesse
• L’économie et vie chère
• La drogue
• L’Agriculture
• Le tourisme
• L’immigration
• L’histoire de la Corse
• La lutte de masse
• La lutte clandestine
• La diaspora
• L’environnement
• La langue corse
• La problématique de l’exploitation des forêts
• L’aménagement du territoire
• Les transports
• La santé
La colonisation de peuplement et la spéculation immobilière ont été les sujets qui préoccupent le plus nos militants. De nombreux exemples ont été développés et la situation est aujourd’hui aussi grave que nous l’avions décrite lors de nos premières interventions. Nous savons maintenant les axes autour desquels nous devons travailler. Nous donnons rendez-vous aux militants et sympathisants qui se reconnaissent dans notre initiative le dimanche 28 janvier, à 14 heures à Corti, pour une assemblée générale constitutive qui décidera des suites à donner à notre démarche.
L’heure est aujourd’hui plus que jamais à la résistance face à l’Etat français et à la constitution d’un mouvement patriotique capable de répondre aux aspirations légitimes des militants pour la sauvegarde de notre terre et de notre peuple.
À populu fattu bisogn’à marchjà

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: