Alain Mosconi « Je pars en homme libre, sans rien devoir à personne, sans jamais avoir mis genou à terre, sans jamais avoir courbé l’échine. » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de Masse – Publié le 21 décembre 2023) « Avec son départ a la retraite annoncé, nous voulions remercier notre leader de toujours Alain MOSCONI pour toutes ces années de lutte dans notre entreprise et bien plus.

Militant et syndicaliste de toujours pour la lutte de libération sociale et la lutte de libération nationale, il restera un exemple à suivre pour nous.

Alain, à prestu !
Evviva a lottà »
STC MARINARI

 

Déclaration d’Alain Mosconi – CSE constitutif 2023

La structure et, par effet domino, la démographie de la compagnie donnent droit à 2 Délégués Syndicaux par Organisation Syndicale représentative.

Au titre du STC, j’étais un de ceux-là. J’ai œuvré une vie de militantisme afin d’améliorer les conditions sociales et le pouvoir d’achat des salariés, plaçant de manière indiscutable ces derniers dans des conditions très souvent au-dessus des standards habituels.

Le 13 décembre 2023 ont eu lieu les élections des Représentants du Personnel au CSE de Corsica Linea. Lors de ces dernières, le syndicat nationaliste, tout en restant la deuxième organisation de la compagnie, a obtenu son plus faible score depuis plus de 15 ans et ce du fait de la division. Alors que le CGT n’en demandait pas tant, elle est devenue du coup la seule Organisation Syndicale à pouvoir légalement signer des accords d’entreprise.
Mon sens du devoir, mon honnêteté intellectuelle me dictent de me livrer à une analyse de cet échec, d’en tirer les conclusions, et donc de prendre les mesures qui s’imposent.

Je constate donc, que les salariés ont majoritairement choisi soit de renforcer les tenants du statu quo, soit de renforcer les partisans du néocorporatisme, en rejetant de fait la politique d’UNITA conduite concomitamment avec la section de La Méridionale, et ce afin de préparer un avenir commun. Je constate également que les fondamentaux de la Lutte de Libération Nationale et de la Lutte de Libération Sociale ont par ce vote été rejetés.

En ce qui me concerne, dois-je rappeler ici que sans jamais dévier, en restant fidèle aux hommes et à ma structure, je n’ai eu de cesse pendant des décennies de lutter pour :

  • La corsisation des emplois, avec une croissance d’embauches en Corse exponentielle comme en témoignent tous les marqueurs.
  • La mise en place d’un Service Public de Continuité Territoriale européen dans l’arc de la Méditerranée occidentale (déclaration OTC / 15 avril 2008).
  • La création de ladite «compagnie régionale», socle de notre future compagnie nationale, dès lors que la Corse aura recouvrer sa souveraineté pleine et entière…

Bien sur, cette liste n’est pas exhaustive, et ces éléments constituent, les uns additionnés aux autres, le cadre politique de la maîtrise des transports par la Corse et pour la Corse, tant revendiquée par ceux qui comme moi réclament l’existence de la nation Corse. Dès lors, il est aisé pour tous d’imaginer que le résultat de ces élections interpelle le militant historique du STC et indépendantiste que je suis.

Je déplore aujourd’hui, une dépolitisation croissante et inquiétante du salariat à Corsica Linea, celle-ci provoque de fait une fracture idéologique entre une majorité de salariés et moi-même. Cet état de fait est incompatible avec la poursuite de mes mandats !

En conséquence, n’ayant jamais été aveuglé par le scintillement des titres, n’ayant jamais cédé au confort des strapontins, en accord avec l’homme que je suis et que j’ai toujours été, je décide sans plus attendre de mettre un terme à ma fonction de DS ainsi qu’à celle d’Elu du CSE.

Pour aller au bout de ma logique, et ce malgré le fait que mes annuités soient incomplètes et donc incompatibles pour prétendre à une retraite pleine et entière, j’ai décidé malgré tout de quitter prématurément la compagnie.

Je pars en homme libre, sans rien devoir à personne, sans jamais avoir mis genou à terre, sans jamais avoir courbé l’échine. Je pars debout, ancré dans mes convictions, avec le sentiment du devoir accompli, je pars en remerciant fraternellement ceux de mes compagnons de route qui ont été les plus sincères, je pars certain que les jeunes militants avec qui j’ai partagé ces mois et ces années de lutte au sein du bureau trouveront les ressources nécessaires pour perpétuer le juste combat que nous avons mené ensemble, c’est ainsi que je tourne la page, c’est ainsi que je ferme le livre.

EVVIVA U STC MARINARU !!!
EVVIVA L’INDEPENDENZA !!!
Sindicalistu e pattriotu corsu,
Alain Mosconi

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: