« Histoire passée sous silence : Quand l’Espagne a reconnu l’indépendance des Mapuches » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 28 janvier 2023 Le 6 janvier 1641, la couronne espagnole signe le Pacte de Quillín, par lequel elle accepte la paix avec les Mapuches, qui reconnaissent leur souveraineté sur des territoires qui appartiendront plus tard au Chili et à l’Argentine. Aujourd’hui, il y aura une bannière mapuche pour rappeler l’épisode.

Le Wenufoye, drapeau du peuple mapuche, flottera aujourd’hui dans des centaines de communautés et des milliers de foyers à Wallmapu (territoire indigène des deux côtés de la Cordillère). Un nouvel anniversaire du Pacte Quillín est commémoré, lorsque l’Espagne a signé la paix avec le peuple mapuche et a reconnu son indépendance dans les territoires qui, des siècles plus tard, seraient le Chili et l’Argentine. À Bariloche, il y aura un acte de rappel de la répression à Pu Lof in Resistencia de Cushamen et justice sera demandée pour Santiago Maldonado et Rafael Nahuel.

« Mapuche ñi antü kom Wallmapu mew », indique l’appel en mapuzungun, qui signifie « Journée nationale mapuche, sortez votre drapeau ». Il fait référence au 6 janvier 1641, quand après un siècle de guerre, avec des tentatives de soumettre le peuple mapuche, la couronne espagnole a signé le « Pacte de Quillín ». Francisco López de Zúñiga, gouverneur du Chili, a signé la paix avec les lonkos (autorités) mapuches sur les rives de la rivière Quillén (actuelle province de Cautín, Chili). Parmi les principaux points, la rivière Biobío (à la hauteur du Chos Malal, à Neuquén) a été établie comme limite, et la souveraineté et l’indépendance des Mapuche au sud de la rivière ont été reconnues. Les autorités indigènes présentes étaient Lonkopichun, Butapichun, Tinaqueaü, Chicaguala et Cheuquenahuel, entre autres.

Par Dario Aranda (lire l’article complet ici) 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: