TURQUIE : Raffles de militantes kurdes dans 14 villes – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 30 novembre 2022 TURQUIE / KURDISTAN DU NORD – La « justice » turque a ordonné l’arrestation de 50 militantes kurdes dans une rafle anti-femme qui dure depuis 25 novembre avec l’arrestation d’environs 300 femmes lors des manifestations dans le cadre de la Journée internationale de lutte pour l’élimination des violences faites aux femmes.

La police turque mène des raids dans 14 villes sur ordre du bureau du procureur général d’Ankara. 50 militantes du mouvement des femmes doivent être arrêtées.

Dans le cadre d’une enquête lancée par le bureau du procureur général d’Ankara, la police turque a perquisitionné les domiciles de militantes du mouvement des femmes kurdes (TJA) dans 14 villes, dont Diyarbakır (Amed).

50 femmes recherchées

Le bureau du procureur général a déclaré avoir ordonné ce matin l’arrestation de 50 femmes accusées d’appartenance à une organisation terroriste. La répression semble se focaliser sur le Kurdistan. Rien qu’à Amed, 22 femmes auraient été arrêtées. Dans la matinée, la police turque a pris d’assaut un grand nombre d’appartements là-bas, arrêtant entre autres la Mère de Paix Besile Narin, les militantes du mouvement des femmes TJA Figen Ekti, Mekiye Ormancı, Gülcihan Şimşek, Berivan Elter, Didar Çeşme, Zekiye Güler, Bedia Akkaya, membre de l’Académie des femmes Figen Aras et Sultan Esen fête. L’arrestation de Dilan Akdoğan est signalée à Izmir. On ne connait pas encore l’identité de toutes les femmes arrêtées. Une détention au secret de 24 heures a été ordonnée pour les personnes arrêtées.

LIRE LA SUITE SUR LE SITE KURDISTAN AU FEMININ

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: