« Depuis 1635, la France colonise bannzil-Gwadloup au profit de la classe bourgeoise dominatrice » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 26 novembre 2022) Depuis 1635, la France colonise bannzil-Gwadloup au profit de la classe bourgeoise dominatrice.

Depuis plus d’un an, des Rézistan soignants, médico-sociaux, libéraux s’opposent à l’injonction de se faire piquer avec un produit non-homologué.

Aujourd’hui, en Guadeloupe, plus de 90% de la population présente un schéma vaccinal nul. Que faire ? Réintégrer le personnel suspendu. Rétablir la confiance entre la population et les services de santé, en général. Entreprendre une réflexion profonde sur la relation entre les malades, les services publics de santé et les personnels de ce secteur. Autrement, le service public de santé est mort !

LA COLONISATION : UNE ŒUVRE DE BARBARIE !

Ce mercredi 16 novembre 2022, le premier bateau a contourné la balise de Basse-Terre qui se trouve quasiment en face de l’ancienne « Batterie Républicaine » qui vit dès le 30 mai 1802 la pendaison des derniers rézistan de Matouba, compagnons de Delgrès.

Ce navire passera ensuite le Cap du Vieux-Fort, précisément bâti à l’endroit où fut assassiné le Chef Kalinago YANS en 1636, par les mains ensanglantées du chef d’expédition De l’Olive. La Guadeloupe fut occupée à ce prix, à partir du 26 janvier 1636, par les esclavagistes venus de La Rochelle, de Nantes, …. De SAINT-MALO, …….

L’esclavage a été pendant deux siècles, le moteur de leur enrichissement !!!

Les marins de cette traversée de l’Atlantique suivront la même route que celle du commerce triangulaire. Le vainqueur se présentera à la Darse devant la Place de la Victoire, au Carénage, à Fouillole et à Baimbridge, hauts lieux de la violence coloniale :

– 26 Mai 1802 : Exécution de 150 prisonniers capturés à Baimbridge, compagnons d’Ignace.

– 27 Mai 1802 : Exécution de 150 prisonniers à Fouillole où le Mémorial’Acte baigne dans le sang des Guadeloupéens qui se sont révoltés contre le rétablissement de l’esclavage par Napoléon.

– Le 26 Mai 1967 : Assassinat de Jacques Nestor Place de Victoire dans le cadre d’une grève des ouvriers du bâtiment.

– 26 et 27 mai 67 : Assassinat de Zadigue-Goucougnan, Pincemaille et de plusieurs dizaines de Guadeloupéens par les gendarmes français.

PANNANSITANNOU PANI DLO OUBENI NIKAKA,I PWAZONNÉ !!!

Après près de 340 ans de colonisation, de vèglaj d’évolution statutaire et institutionnelle, le constat est clair, le pouvoir colonial et ses valets n’ont jamais eu comme objectif le développement politique, économique, social et culturel de notre pays, incapables d’assurer l’hygiène minimale, la sécurité sanitaire et tout simplement l’espoir de vivre décemment au Peuple Guadeloupéen.

Seul le Droit du Peuple à disposer de lui-même peut nous assurer le pouvoir de préserver la vie sur notre territoire !

KANMARAD, PÈP GWADLOUP… ANSANM-ANSANM ANNOU SANBLÉ POU VWA AN NOU SONNÉ SI LATÈ :

– JÉDI 17 NOVANM 5kèd laprémidi Bik CHU.

– SANMDI 19 NOVANM 8 tè é dimi Bik CHU.

Lapwent 16.11.22

Collectif des Organisations en Lutte.

Tract du Collectif des organisations en lutte publié le 16/11/2022

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: