« En ma qualité de représentante élue de Corsica Libera, je ne suis pas signataire de ce communiqué » – #corse

(Unità Naziunale – Lutte Institutionnelle – Publié le 8 octobre 2022) La délégation des élus de la Corse s’est réunie hier après midi, afin d’échanger sur le cycle de discussions entamé avec le gouvernement français et après le refus de la cour d’appel de Paris d’accéder à la demande de semi liberté de Pierre Alessandri.

Chacun des participants a fait part de son analyse de la situation.

À l’issue de cet échange un communiqué commun appelant à une « parole politique au plus haut niveau du gouvernement et de l’Etat “ a été proposé.

En ma qualité de représentante élue de Corsica Libera, je ne suis pas signataire de ce communiqué.

Nous partageons un certain nombre d’éléments de cette communication, qui ont d’ailleurs déjà été adoptés la semaine passée, dans la déclaration commune des élus de l’Assemblée de Corse, que j’ai signée, bien entendu.

Par ailleurs, et à plusieurs reprises, l’état a été appelé, par tous, à s’exprimer concernant Pierre Alessandri et Alain Ferrandi et plus largement sur la question des prisonniers politiques, mais aussi sur le contexte politique global.

Aujourd’hui,!! nous semble qu’au delà d’une position attentiste. il convient enfin de dessiner les contours d’un rapport de force politique, constructif, serein et déterminé avec tous les moyens dont les élus disposent.

Nous le répétons, c’est la voie à suivre si nous voulons que s’ouvre enfin un véritable processus à la hauteur des enjeux pour la reconnaissance des droits de notre peuple sur sa terre, pour nous inscrire dans un objectif de résolution du conflit, auquel nous aspirons tous et pour lequel nous continuerons à oeuvrer avec détermination.

Josepha Giacometti – Piredda
Corsica Libera

@unita_naziunale pour CORSICA Libera le processus doit devenir politique #corse #patriotti #yvancolonna #corsica ♬ son original – AnTo FpcL

Voici la déclaration de la délégation des élus de la Corse

(Unità Naziunale – Lutte Institutionnelle – Publié le 7 octobre 2022) La délégation des élus de la Corse comprenant le Président du Conseil exécutif de Corse, la Présidente de l’Assemblée de Corse, les Présidents et représentants de groupes, les parlementaires, les Maires d’Aiacciu et de Bastia et les Présidents des deux associations de Maires, s’est réunie ce jour au siège de la Collectivité de Corse à Aiacciu.
Elle a analysé, dans un climat solennel et constructif, la situation de tension créée par la décision de la Cour d’appel de Paris, infirmant le jugement du tribunal ayant admis Pierre Alessandri au bénéfice de la libération conditionnelle.

Les signataires de la présente déclaration ont acté les points suivants :

• Elle partage et réitère la position de la Conférence des Présidents relative au caractère incompréhensible et injuste de cette décision ;
• Elle considère que, contrairement à la motivation de l’arrêt, ce sont les maintiens en détention de Pierre Alessandri et d’Alain Ferrandi qui sont et peuvent être générateurs d’un trouble à l’ordre public, et non leur accès à un régime de semi-liberté ;
• Elle relève que cette motivation, uniquement fondée sur l’ordre public, ignore totalement les logiques de démocratie, de dialogue et d’apaisement qui prévalent en Corse depuis plusieurs années ;
• Elle affirme qu’après plus de 23 années de détention, la libération de ces deux hommes est conforme au droit et à la justice, aspiration partagée par la société corse dans toutes ses composantes ;
• Elle rappelle que cette position a été exprimée à plusieurs reprises de façon solennelle et unanime tant par l’Assemblée de Corse et le Conseil exécutif de Corse, que par de très nombreux maires, parlementaires, élus, et organisations humanitaires, en Corse comme à l’extérieur de l ile ;
• Elle considère que cette décision et les tensions quelle suscite mettent en danger le processus de discussion engagé entre la Corse et l’Etat.

La délégation de la Corse aspire à poursuivre le processus de dialogue dans des conditions apaisées et demande donc, solennellement, l’expression d’une parole politique au plus haut niveau du Gouvernement et de l’Etat, prenant en compte l’ensemble de ces éléments, de façon à recréer les conditions de la reprise du processus en cours.

Aiacciu. u 7 d’ottobre di u 2022

Signataires :
Gilles Simeoni. Président du Conseil exécutif de Corse
Marie-Antoinette Maupertuis. Présidente de l’Assemblée de Corse
Jean Biancucci, pour le groupe Fà populu inseme
• Jean Martin Mondoloni. pour le groupe Un soffiu novu
Jean Christophe Angelini. pour le groupe Avanzemu
Paul Félix Benedetti, pour le groupe Core in fronte
Michel Castellani. Député de la irtr circonscription de 1 laute Corse
Jean Félix Acquaviva, Député de la 2™* circonscription de Haute Corse
• Laurent Marcangeli. Député de la ietT circonscription de Corse du Sud
Paul André Colombani. Député de la 2rmr circonscription de Corse du Sud
Paulu Santu Parigi. Sénateur de la Haute Corse
• Jean Jacques Panunzi. Sénateur de la Corse du Sud
François Alfonsi. Député européen
Pierre Savelli. Maire de Bastia
• Stéphane Sbraggia. Maire d’Aiacciu
• Ange Pierre Vivoni, Président de l’Association des Maires de Haute Corse
• Jean Jacques Ciccolini, Président de l’Association des Maires de Corse du Sud

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: