L’appel à l’Assemblée Générale de la jeunesse #Corse – #YvanColonna

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 9 mars 2022) La situation en corse prend une tournure de révolte, au sein même de la jeunesse Corse. Depuis lundi, collèges et lycées sont bloqués, des rassemblements sont organisés aux abords de ces établissements, puis prennent la direction de lieux plus symboliques.

Des incidents légitimes ont lieu depuis dimanche en Corse suite à l’agression d’Yvan Colonna, agression qui le laisse entre la vie et la mort depuis une semaine. Agression dont l’unique responsabilité est celle de l’Etat Colonial.

Une jeunesse corse prise pour cible par les forces de répression dont les ordres viennent directement du plus haut gradé actuellement en Corse, encore une fois, de la responsabilité unique de l’Etat Colonial.

Pour autant les demandes à l’Etat d’apaiser les choses en prenant rapidement des décisions, qu’ils ont toujours refusés, comme le rapprochement des prisonniers politiques dont Alain Ferrandi et Pierre Alessandri, mais pas que, et l’application de la semi liberté voire de la libération de tous les prisonniers politiques, aujourd’hui et sans délai.

Les appels se multiplient, à se rassembler, à bloquer, mais aussi à trouver une solution de sortie de crise.

Gilles Simeoni  La mobilisation du Peuple Corse doit se poursuivre. Le Conseil exécutif de Corse appelle néanmoins les jeunes corses à ne prendre aucun risque et à ne pas mettre en danger leur intégrité physique. Il demande aux forces de l’ordre de cesser sans délai l’utilisation de moyens dangereux contre les manifestants.

Paul André Colombani : Depuis plusieurs jours, la jeunesse corse a entrepris la tâche d’unifier la société civile dans son ensemble, afin de soutenir de manière transpartisane, Yvan Colonna et les siens. C’est ainsi que nous nous sommes rendus dimanche à Corte, unis et faisant fi des appartenances politiques, afin de réclamer la justice et la vérité pour Yvan, d’une seule et même voix. Si cette soif de justice de la part de notre jeunesse est légitime, si l’émotion et l’exaltation qui en découlent sont compréhensibles, nous ne pouvons cependant voir nos enfants être meurtris sans mot dire. Je leur renouvelle bien entendu mon soutien plein et entier mais en appelle désormais à un apaisement de la situation. Nous ne pouvons assister, sans intervenir, à leur mise en danger. Étant présent dimanche à Corte, j’ai pu constater les blessures infligées aux jeunes corses par les forces de l’ordre. Des tirs de LBD, entre autres, qui ont causé de graves blessures, pour certaines irréversibles. Ces faits sont inacceptables et scandaleux. Il est primordial de rappeler aux forces de l’ordre qu’elles font face à nos enfants et que nous ne pouvons tolérer un tel déferlement de violences. J’exige ainsi l’arrêt de l’utilisation de moyens dangereux : flasballs, tirs de LBD sont des moyens disproportionnés mettant en danger l’intégrité physique du peuple corse et plus particulièrement de notre jeunesse. J’en appelle ce soir à une accalmie générale et à une intensification de la mobilisation populaire dans les prochains jours afin de continuer notre combat pour la vérité et la justice.

Christine Colonna : « #ghuventù #figliolinostri : Semu cummossi assai di a vostra sulidarità, é dinò di sta collara listessa à a nostra ! mà fatte casu d’un piglià risichi ! E vostre vite e a vostra salute contanu di più par noi ! »

Femu A Corsica : Sustegnu à a nostra giuventù ! Aujourd’hui encore la jeunesse s’est mobilisée pour réclamer la justice et la vérité pour Yvan Colonna. Face à la brutalité des faits qui se sont déroulés à la prison d’Arles, leur colère est plus que compréhensible. Les blessures infligées aujourd’hui à ces jeunes à Aiacciu par des tirs tendus de flash-bail sont insupportables ! Inacceptables! Nous en appelons à la mise en œuvre dès demain d’une initiative solennelle, déterminée, qui réunisse tous les Corses, unanimes dans leur demande de vérité et de respect. Dans l’attente d’une amélioration de l’état de santé d’Yvan Colonna, espérée de tous, nous demandons à nos jeunes de se préserver pour éviter des drames.

Motion du Conseil d’Administration de l’Université di Corsica, réuni ce jour, mardi 8 mars 2022 L’Université di Corsica par la voix de son Conseil d’administration tient à exprimer son indignation et sa colère, elle apporte son soutien entier et solidaire à la famille et aux proches d’Yvan Colonna face à cette tentative d’assassinat. L’Università si tene, arritta, à fiancu à ellu è vole ghjustizia è vérité. Ce dimanche 6 mars, les étudiants de l’Université, et au-delà la jeunesse de ce pays, ont fait la démonstration que la capacité de mobilisation du peuple corse demeure intacte. Le choix de la Corse est celui de la responsabilité. Quel est celui de l’État aujourd’hui ? La communauté universitaire demande solennellement la libération de tous les prisonniers politiques corses, acte fondateur d’une nouvelle page de l’histoire de la Corse. Il est désormais impérieux que l’État engage un processus de reconnaissance permettant é la Corse et é son peuple d’exister légitimement. Per u Drittu é un Awene di Liberté è di Pace. Motion adoptée é l’unanimité.

Andatura Corsa per i Diritti Umani réprouve la répression disproportionnée, abusive voire injustifiée avec tactique provocatrice, à l’encontre de la jeunesse corse manifestant ce 8 mars 2022 son indignation et son exigence de justice. Elle apporte son soutien aux blessés. ​Elle dénonce l’emploi d’armes type LBD 40 sur les manifestants pour la plupart des enfants et sur des non manifestants. Elle rappelle que ces armes sont strictement réservées aux cas de légitime défense à une distance de plus de 10 mètres et avec interdiction de visée à la tête. Le jeune Jean Claude Benedetti gravement blessé de façon scandaleuse a été évacué sur Marseille pour traumatisme crânien. ACDU demande l’arrêt de ces honteux agissements par des forces de l’ordre oublieuses de leur code de déontologie. ​​Les libertés et les droits fondamentaux sont des piliers importants de la démocratie. Aussi l’Etat français se doit de respecter les droits humains des jeunes corses qui aspirent à construire une Corse de liberté et de justice.

L’Associu di i Parenti Corsi cundamna i viulenzi ch’iddi so stati vittimi i ghjovani corsi liceani o altri chì manifistavani eri di pettu à u provu d’assassinu d’Ivan Colonna è inghjuglia ginirali fatta à u populu corsu. Semi à fiancu à i famiddi di i firiti è prigemu pà un prestu ristabilimentu à tuttu. Sè a mububilizazioni ùn si devi piantà dumandemu à i ghjovani d’un mettasi in piriculu, ci voli prisirvà à so intigrità fisica è a so saluta, asculdendu cusi a chjama forta di Cristine a suredda d’Yvan. Aspitemu risposti forti di u guvernu francesu à a brama di ghjustizia di a ghjuventù come di l’interu populu corsu. Hè u nosciu duveru di parenti come quiddu di corsi di cori è di stintu.

« levée le statut de DPS d’Yvan Colonna »

En attendant, l’Etat dans sa dernière provocation a retirer le statut de DPS d’Yvan Colonna, du fait de son état médical. cynique et inhumain dit Maître Mercinier Pantalacci, l’un de ses avocats…

Jean-Christophe Angelini Oui, les mots nous manquent pour dire l’incompréhension, la colère, la révolte et ce soir, que cette décision, tardive et décalée, ne résout rien et accentue l’impression générale de dégoût.

Cette situation de tension est l’une des plus importante de ces 30 dernières années, puisque le triptyque de la Lutte de Libération Nationale est aujourd’hui sur deux jambes : La lutte de masse qui a repris le terrain, et la lutte institutionnelle qui se retrouve dépassée par la situation.

Aujourd’hui les jeunes issus des structures syndicales et du mouvement national lancent un appel à une Assemblée Générale du mouvement national ainsi que de tous les corses.

Core in Fronte : 𝗝𝗲𝗮𝗻-𝗖𝗹𝗮𝘂𝗱𝗲 𝗕𝗲𝗻𝗲𝗱𝗲𝘁𝘁𝗶, 16 ans, manifestait avec les autres lycéens d’Aiacciu pour Yvan Colonna. Il reçoit un tir de flash Ball en pleine tête, il est traîné comme un sanglier jusqu’au commissariat sous une pluie de coups de matraques et de rangers. Il perdra connaissance plusieurs minutes avant d’être hospitalisé. Jean Claude a 18 points de sutures et une fracture de la boîte crânienne. Il va être transporté ce soir sur Marseille pour une opération délicate de la tête.  𝗟𝗮𝘂𝗿𝗶𝗻𝗮 𝗦𝗮𝗻𝘁𝗼𝗻𝗶, 14 ans, a reçu un tir tendu dans la jambe, elle est opérée ce soir. 

14h30 UNIVERSITA DI CORSICA, l’APPEL A L’ASSEMBLEE GENERALE

Pour amplifier la mobilisation initiée, nous appelons à une grande assemblée générale demain à 14h30 à l’Università di Corsica (Amphi Landry). Nous demandons à toutes les organisations et l’ensemble du peuple corse de s’y joindre. Afin de ne pas essoufler la mobilisation, nous souhaitons également l’unité dans les actions à venir. Nous appelons à la plus grande vigilance devant les colleges et lycées, nos plus jeunes sympathisants n’ont pas à encourir de risques Nous organisons dimanche 13 mars une manifestation à 15h à Bastia devant le Palais de Justice pour continuer à faire entendre notre colère à l’état colonial.

GI / GP /CGC

Se joignent à cet appel toutes les structures du mouvement national dont voici une partie des communiqués réceptionnés (en cours de mise à jour) :



Le PNC et le groupe Avanzemu à l’Assemblée de Corse seront présents demain à 14h 30 à l’Università di Corsica, à l’appel des syndicats étudiants. C’est notre jeunesse, de façon libre et déterminée, qui est à l’origine de l’immense succès populaire de dimanche dernier. Elle encore qui depuis plusieurs jours, s’expose à la répression pour faire entendre et respecter sa soif de justice. Elle, enfin, à qui incombe la tâche exaltante de construire ce pays et de faire Nation. Pour toutes ces raisons, nous voulons lui redire notre soutien inconditionnel et notre présence demain, à ses côtés. Nous souscrivons également à son appel à l’apaisement devant les collèges et lycées, au regard des risques encourus par les militants les plus jeunes. La mobilisation unitaire doit désormais s’amplifier. Nous en appelons solennellement à chaque militant, pour qu’il s’implique avec énergie et responsabilité au cours des prochaines heures. Enfin, nous demandons fermement à l’état de faire cesser sans délai les actes de violences dont ses forces se rendent aujourd’hui responsables à l’endroit de notre jeunesse et de notre peuple. Sustegnu Fraternu à Yvan Colonna è à i soii.

PNC et le groupe Avanzemu à l’Assemblée de Corse



À a chjama di i sindicati studientini, Corsica Libera sarà prisente à l’Assemblea generale urganizata dumane dopu miziornu à l’Università di Corsica per cuntinuvà a mossa. Per Yvan, per i soii, per a liberazione di i prigiuneri pulitichi è per i diritti di u populu corsu.

CORSICA LIBERA



À a chjama di i sindicati studientini, SULIDARITA sarà prisente à l’Assemblea generale urganizata su dopu miziornu à l’Università di Corsica per cuntinuvà a mossa. Per Yvan, per i soii, per a liberazione di i prigiuneri pulitichi è per i diritti di u populu corsu.

ASSOCIU SULIDARITA



Associu Aiutu Patriotticu Saremu in Corti dopu mezziornu pè a nostra ghjuventù è per Yvan

Associu Aiutu Patriotticu



 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: