Appels et soutiens de #Corse à reporter le référendum en Kanaky – Nouvelle-Calédonie

(Unità Naziunale – lutte internationale – publié le 13 novembre 2021) Après le STC au sein d’un collectif de signataires, Fà Populu Inseme, c’est Corsica Libera qui se positionne pour le report du référendum :

La volonté de maintenir pour le troisième et dernier référendum sur l’indépendance la date du 12 décembre en Kanaky Nouvelle-Calédonie, malgré la crise sanitaire et la non-participation annoncée du camp indépendantiste, démontre une fois de plus le cynisme et la duplicité de l’État français. L’accord de Nouméa permet d’ailleurs d’organiser cette dernière consultation jusqu’en septembre 2022. Méprisant la position des mouvements indépendantistes, les deuils observés par les communautés Kanak et océaniennes particulièrement touchées par la crise sanitaire actuelle, et l’impossibilité matérielle de mener campagne ou de se rendre aux urnes dans des conditions équitables, la France, une fois de plus lorsqu’il s’agit de décolonisation, est en train de se déshonorer. Mais aussi, de se fourvoyer, reniant l’esprit des accords de Nouméa, et portant ainsi l’entière responsabilité de ce qui suivra cette déstabilisation volontaire d’un processus pacifique et démocratique. Dans ce contexte le silence complice de certains médias concernant ce sujet est, si ce n’est étonnant, en tout cas très inquiétant. On peut d’ailleurs se demander ce qu’en penserait un Michel Rocard qui, en 2013, déclarait: « les accords de Matignon sont un des plus beaux souvenirs de ma vie politique ». Ses efforts clairvoyants de médiation risquent fort d’être réduits à néant par des calculs indignes. De la Catalogne à la Kanaky en passant par L’Euskadi et la Corse, ce sont toujours les mêmes manœuvres qui sont utilisées, et leur objectif reste inchangé: barrer la route à l’indépendance et à la libre détermination des peuples en écartant ceux qui considèrent que leur pays est un pays à part entière. Devant cette nouvelle épreuve, nous réitérons tout notre soutien et l’expression de notre solidarité internationale envers le peuple kanak et les communautés océaniennes.

Corsica Libera



(Unità Naziunale – lutte internationale – publié le 12 novembre 2021) Soutien au FLNKS et à l’ensemble des nationalistes Kanaks. Alors que la situation épidémique ne cesse de s’aggraver en Kanaky – Nouvelle Calédonie, le haut-commissaire de la République a confirmé la tenue du référendum sur l’indépendance à la date du 12 décembre. Le Groupe Fà Populu Inseme apporte son soutien au FLNKS et à l’ensemble des nationalistes Kanaks, qui considèrent légitimement que. les conditions sanitaires et sociales ne sont pas réunies pour permettre la tenue de celui-ci dans la « sérénité et la paix ». Le gouvernement, ne peut une nouvelle fois, pour des intérêts électoralistes et dans sa logique jacobine, prendre en otage l’avenir de la Kanaky. Avec l’appel de non-participation des nationalistes, les résultats de ce référendum ne seront aucunement légitimes et risquent de fragiliser le processus de paix en marche depuis les accords Matignon-Oudinot de 1988.Nous réaffirmons donc notre totale solidarité à l’ensemble du peuple Kanak, qui mérite que toutes les conditions soient réunies pour décider sereinement de son avenir.

Fà Populu Inseme



(Unità Naziunale – lutte internationale – publié le 9 novembre 2021) La Kanaky – Nouvelle-Calédonie est actuellement durement frappée par l’épidémie de Covid 19.

Les Kanak ainsi que les membres des communautés Wallisienne et futunienne en sont les principales victimes. Pour ces populations, après les tensions liées à la gestion de la crise sanitaire, ce temps est celui du deuil. Au sortir du confinement s’ouvre en effet une indispensable et longue période de coutumes de deuil.

Ces conditions ne permettent pas une campagne équitable pour la consultation référendaire dont la fonction est de décider démocratiquement de l’avenir du pays.
Le FLNKS et l’ensemble des organisations indépendantistes considèrent que cette consultation référendaire ne peut donc se tenir à la date décidée unilatéralement par le gouvernement français en mai dernier, à savoir le 12 décembre 2021.

Le maintien de cette date, sous la seule raison de conclure le processus avant la présidentielle, ne peut que compromettre les efforts entrepris de longue date pour assurer un processus de décolonisation qui doit être démocratiquement exemplaire et pacifique.

Aller contre la volonté de reporter la consultation exprimée par les indépendantistes, lesquels refusent d’y participer si elle est maintenue à cette date, ne pourrait conduire qu’à une grave, injustice à l’égard du peuple kanak et à des risques sérieux pour la Kanaky- Nouvelle- Calédonie.

Nous affirmons notre entière solidarité avec le peuple kanak et les communautés océaniennes. Nous demandons au gouvernement français de répondre positivement à la légitime exigence du report de la consultation.

Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak (AISDPK); Association Française d »Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique (AFASPA); Association des communistes unitaires (ACU); CEDET1M; CNT, secrétariat international; Collectif ni guerre ni état de guerre; Collectif Solidarité Kanaky; CUT – Galice; ENSEMBLE !; FSU; Génération.s; Gauche démocratique et sociale (GDS); LAB – Pays Basque; Nouvelle Donne; NPA; Parti communiste des ouvriers de France (PCOF); Place publique; Pour une Ecologie Populaire et Sociale (PEPS); Régions et Peuples Solidaires SURVIE; Syndicat des travailleurs corses (STC); Union pacifiste; Union syndicale Solidaires

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: