Il y a 23 ans, à l’Assemblée de #corse, Paul Quastana demandait au Préfet Bonnet « Quand comptez vous partir? »

Le 31 octobre 1998, 8 mois après l’assassinat du Préfet Claude Erignac, Bernard Bonnet était critiqué sur les conditions d’application de la politique dite de rétablissement de l’Etat de droit.

Paul Quastana, à l’époque conseiller territorial Corsica Nazione l’interpellait.

« Quand comptez-vous partir? »

Paul Quastana l’a demandé au préfet, au nom du groupe Corsica Nazione, avant de se lever et de quitter l’hémicycle accompagné des cinq autres élus de son groupe.

« Je partirai quand vos amis cesseront de racketter, quand vos amis cesseront d’assassiner dans les fêtes de village, quand ils cesseront de poser des bombes qui déconstruisent l’avenir », a répliqué M. Bonnet.

Dans leur intervention préliminaire, les nationalistes avaient estimé que le « pseudo Etat de droit avait bafoué le principe de la présomption d’innocence, le secret de l’instruction et les notions de justice les plus élémentaires à travers les agissements de la 14e section antiterroriste ». « Les véritables responsables de la dégradation de la situation ne seront jamais inquiétés. Votre unique priorité est la chasse, ou plutôt le safari, contre les nationalistes », avait déclaré Paul Quastana.

https://www.corsicainfurmazione.org/80638/corse-storiacorsa-1998-derignac-aux-nouvelles-scissions-a-la-revendication-dindependance/2019/

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: