« Kabylie en danger, grande marche le 10 octobre à Paris » #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 5 octobre 2021 Ces derniers mois, la Kabylie a vécu la période la plus meurtrière et la plus destructrice de son histoire récente. Après le printemps noir 2001, voici l’été noir 2021! Entre la pandémie du covid-19 et les feux criminels, la Kabylie est en deuil. Le désastre est humain, écologique, économique, psychologique et social. Cette tragédie est le résultat d’une politique discriminatoire, raciste, haineuse et agressive envers les kabyles et la Kabylie.

En pleine crise sanitaire, après avoir empêché les comités de villages de Kabylie de mettre en place des mesures d’auto-confinement, l’État algérien a bloqué des dizaines de concentrateurs d’oxygène envoyés par la diaspora kabyle. Suite aux feux criminels allumés simultanément dans des zones densément habitées de la Kabylie, le gouvernement algérien qui ne dispose pas de Canadairs, refuse l’aide internationale. Le bilan est lourd : des centaines de morts et de brûlés, des maisons, des villages, des exploitations agricoles, des animaux, des ruches d’abeilles et des dizaines de milliers d’hectares de forêts, d’arbres fruitiers et de récoltes sont partis en fumée. Les sinistrés qui ont tout perdu, sont pris en charge uniquement par la solidarité citoyenne car encore une fois, le gouvernement algérien est absent. En revanche, il brille dans l’art de la manipulation dans l’affaire du crime orchestré dans un village kabyle.

Alors que la Kabylie n’a pas fini de pleurer ses pertes, elle subit un réel acharnement de la part du pouvoir algérien: arrestations arbitraires de militants politiques, de journalistes, d’écrivains, d’acteurs associatifs, provocations et intimidations avec des perquisitions de domiciles, arrachage des emblèmes amazighs et kabyles sur la voie publique ou encore exclusion de la langue amazighe de l’emploi du temps officiel des élèves.

Connue pour être un bastion de la résistance et le fer de lance de la démocratie en Afrique du Nord, la Kabylie porte toutes les valeurs universelles. Pour prospérer, le gouvernement algérien veut asservir les Kabyles et les réduire au silence. Si nous n’agissons pas, l’histoire se répétera et les drames se reproduiront sans cesse !

Nous, Collectif des Associations Kabyles de France exigeons:

– Une enquête internationale pour connaître les auteurs des incendies criminels. Nous voulons savoir « qui a brûlé la Kabylie ? »,

– L’indemnisation très rapide de toutes les familles sinistrées à la hauteur des pertes et préjudices subis,

– Que les instances internationales contraignent l’Algérie à respecter les Droits de l’Homme, qu’elle libère immédiatement tous les détenus politiques et d’opinion, qu’elle arrête de criminaliser les citoyens kabyles et qu’elle cesse son mépris pour la Kabylie en respectant ses spécificités identitaires, sociales et culturelles,

– Que la diaspora kabyle et les collectivités étrangères puissent participer librement et sans entraves au progrès de la Kabylie dans tous les domaines, humanitaire, écologique, éducatif, social, économique, culturel et citoyen.

La communauté franco-kabyle participe à la richesse culturelle de la France, à son économie, et à sa vie citoyenne et démocratique. La France ne peut pas être complice du régime militaire algérien qui bafoue les droits humains les plus fondamentaux, en toute impunité. Ensemble, réaffirmons haut et fort notre attachement à la Kabylie, à son identité, à sa culture et à ses valeurs ancestrales.

Kabyles et Amazighs de France, amis citoyens et élu-es, rejoignez la grande marche nationale des Kabyles de France à Paris,

Dimanche 10 octobre 2021 à 14h, du Champ de Mars à l’Assemblée nationale.

Tous ensemble CONTRE L’INJUSTICE et en SOLIDARITE AVEC LA KABYLIE.

Le Collectif des Associations Kabyles de France

Email : collectifkabylesdefrance@gmail.com

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: