« Une jeune militante d’HDP enlevée par la police à Ankara » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Internationale – Publié le 3 octobre 2021) Ezgi Orak, membre du Conseil de la jeunesse du HDP pro-kurde, a été enlevée hier par des policiers dans la capitale turque. Dans un premier temps, les policiers ont nié l’avoir arrêtée. Suite à la mobilisation populaire, ils ont avoué qu’elle était détenue au poste de police du Département de lutte contre le terrorisme (TEM) d’Ankara.

 
Ezgi Orak, une étudiante universitaire et membre du Conseil des jeunes du Parti démocratique des peuples (HDP), a été enlevée le 30 septembre vers 17 heures à Cebeci, dans le district de Çankaya, à Ankara.
 
Orak et deux amis ont été arrêtés par un véhicule civil alors qu’ils marchaient dans la rue du quartier de Cebeci à Kızılay lorsque quatre personnes, dont une femme, toutes en civil, ont procédé à une vérification de casier judiciaire sans montrer leurs pièces d’identité.
 
Ezgi Orak a alors appris qu’un mandat avait été émis contre elle et qu’ils allaient l’arrêter. Lorsque les personnes en civil ont été invitées à montrer le document montrant le mandat de détention, elles ont forcé Orak à monter dans le véhicule civil et les amis d’Orak, qui ont réagi à son arrestation, ont également été agressés.
 
Ses amis ont dit qu’Orak avait été forcée de monter dans un véhicule Cornet gris avec la plaque d’immatriculation 06 DB 3154. Ses amis ont également appelé le 155 pour signaler sa disparition. Les amis d’Ezgi Orak ont ​​déclaré qu’ils n’avaient même pas été informés de l’endroit où elle avait été emmenée par la police.
 
La police a ensuite appelé les amis d’Orak du poste de police de Cebeci et a pris les noms, la plaque d’immatriculation du véhicule dans lequel elle avait été poussée. Cependant, la police a par la suite appelé ses amis et les a informés qu’aucune voiture n’était immatriculée avec cette plaque d’immatriculation.
 
La disparition d’Orak a suscité l’inquiétude et la réaction du public et une campagne sur les réseaux sociaux a été lancée pour elle sur Twitter avec le hashtag #EzgiOraknerede (Où est Ezgi Orak)
 
 
L’incident nous rappelle les enlèvements des Kurdes et des opposants dans les années 1990 et les gens ont réagi à son enlèvement en écrivant sur les réseaux soxiaux : « Nous connaissons très bien depuis les années 90 les politiques d’enlèvement du gouvernement mafieux, et nous continuons à demander #EzgiOrakNerede. »
 
Les avocats d’Orak ont ​​par la suite été informés par la police qu’elle avait été emmenée au poste de police du Département de lutte contre le terrorisme (TEM) d’Ankara. Orak y est toujours détenue.
 
Ezgi Orak avait également été arrêtée le 27 novembre 2020 et invitée par des policiers en civil à devenir un agent de la police. Pour alerter les gens sur cette situation, Orak avait porté l’incident à l’attention de la branche d’Ankara de l’Association des droits de l’homme (IHD) le 18 janvier 2021.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: