« Exhorter l’Espagne à appliquer l’amnistie pour les victimes de ses représailles et à négocier l’autodétermination pour la Catalogne » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Internationale – Publié le 3 octobre 2021) Laura Castel d’Esquerra est rejointe par 21 membres de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe pour déposer une déclaration commune suite à l’arrestation du député européen et ancien président de la Catalogne, Carles Puigdemont

Jeudi 30 septembre, 22 membres de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe dirigée par la sénatrice d’Esquerra Laura Castel ont signé et déposé une déclaration commune exhortant le Conseil de l’Europe à exiger que l’Espagne applique « l’amnistie à toutes les personnes victimes de harcèlement judiciaire », ainsi que quant à la tenue de négociations politiques actives sur l’autodétermination. La déclaration fait suite à l’arrestation du président Carles Puigdemont le 23 septembre à Alghero, en Italie, sur la base d’un mandat d’arrêt européen.

Avec cette déclaration commune, les signataires expriment également leur profonde inquiétude « face à la répression en cours depuis 2017 contre les indépendantistes.» et « appeler les autorités espagnoles à retirer immédiatement les mandats d’arrêt européens et les ordonnances d’extradition contre tous les politiciens catalans en exil ».

L’Assemblée parlementaire a déjà pris position il y a plusieurs mois sur le rapport Cilevics, adopté par plus de 60 % de la Chambre européenne , avec des voix contre le Parti populaire et le Parti socialiste espagnol, sur le conflit politique entre la Catalogne et l’Espagne, exhortant les gouvernement de libérer les prisonniers politiques, et a également reconnu que l’extradition ou la levée irrégulière des immunités ne devraient pas être utilisées à mauvais escient pour faire taire les initiatives perturbatrices .

Comme Mme Castel l’a expliqué dans ses déclarations à la Chambre européenne, la Déclaration condamne également la stratégie judiciaire menée par la Cour suprême espagnole, car elle « met en péril les principes de solidarité entre les membres de l’espace de l’Union européenne et viole les droits humains fondamentaux. droits. » En outre, le sénateur d’Esquerra a ajouté que les parlementaires soulignent dans la Déclaration la nécessité de trouver une solution « pour répondre aux aspirations des Catalans » .

Parmi les signataires de cette déclaration européenne, outre la sénatrice d’Esquerra Laura Castel, figurent des représentants de la Belgique, de l’Allemagne, du Danemark, de l’Autriche, de Chypre, de la Grèce, de l’Irlande, de l’Italie, de la Suisse, de la France, de l’Islande, de la Turquie et de l’Espagne (Parti national basque).

Source

https://en.esquerra.cat/

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: