Rassemblement de soutien aux jeunes interpellés ce matin – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 15 septembre 2021) La police judiciaire de Bayonne a interpellé à 6 heures du matin trois jeunes hommes accusés d’avoir volé des symboles français sur le « monument aux morts » de Saint-Jean-de-Luz. Un quatrième n’a pas été interpellé à son domicile, mais après avoir été présenté au commissariat de Bayonne. A la suite de ces interpellations, un rassemblement s’est tenu à 11h00 devant le commissariat. En revanche, l’Assemblée des élèves du lycée Bernat Etxepare de Bayonne a appelé à une mobilisation dans ce même lycée.

Pour rappel, à la veille de la fête de la République française, une mobilisation indépendantiste a eu lieu dans la ville côtière du Lapurdi, convoquée par un collectif dénommé U14. Au lendemain de la mobilisation, il y a eu des heurts avec le maire Jean-François Hirigoyen, qui a tenté de retirer une banderole placée par les jeunes devant la maison du village. Le maire s’est plaint sur les réseaux sociaux d’avoir été battu par un jeune homme.

Dans la foulée de la mobilisation et des événements, le procureur de Bayonne Jérôme Bourrier a ouvert une enquête le 22 juillet.

https://www.kazeta.eus/eu/info_kz/20210915/hiru-gazte-atxilotu-dituzte-uztailaren-14ko-gertakarien-harira



Trois jeunes ont été arrêtés à 6 heures du matin, mercredi 15 septembre, et conduits au commissariat de Bayonne, dans le cadre de l’enquête liée aux événements du 14 juillet à Saint-Jean-de-Luz. Ces arrestations ont eu lieu à Urrugne et Hendaye. Un quatrième jeune recherché car il n’était pas à son domicile, s’est présenté, selon nos informations, au commissariat dans la matinée.

Les jeunes du gaztetxe d’Hendaye ont relayé sur les réseaux sociaux l’appel à se rassembler à 11 heures devant le commissariat de Bayonne et des élèves du lycée Etxepare à Bayonne organisent en milieu de journée un rassemblement devant l’établissement scolaire afin de dénoncer ces arrestations.

Le 14 juillet dernier, quelque 200 personnes avaient manifesté à Saint-Jean-de-Luz à l’appel du collectif U14 contre la Fête nationale française. Des drapeaux tricolores auraient été arrachés devant le monument aux morts de la ville. Un peu plus tard, une banderole accrochée sur les grilles de l’hôtel de ville indiquant : « Hau ez da Frantzia, ezta Espania ere, Euskal Herria da » (Ici ce n’est pas la France, ni l’Espagne, ici c’est le Pays Basque) » avait provoqué de vives tensions entre le maire, Jean-François Irigoyen et les manifestants. À la demande du préfet des Pyrénées-Atlantiques, le procureur de la République de Bayonne avait ouvert une enquête confiée à la police judiciaire de Bayonne. Ce serait dans ce cadre que quatre jeunes ont été arrêtés mercredi 15 septembre, soupçonnés d’avoir participé au retrait des drapeaux français devant le monument aux morts.

https://www.mediabask.eus/fr/info_mbsk/20210915/affaire-du-14-juillet-a-saint-jean-de-luz-trois-jeunes-arretes



 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: