Plus de 700 morts en milieu hospitalier depuis Mars 2020, dont près de 300 pour le seul mois d’Août 2021 #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Internationale – Publié le 9 septembre 2021 – Source) Plus de 700 morts en milieu hospitalier depuis Mars 2020, dont près de 300 (données hospitalières) pour le seul mois d’Août 2021, faisant de la Guadeloupe le pays de la Caraïbe ayant le plus grand nombre de décès par habitant, loin devant des pays dits pauvres comme Haïti, Saint-Domingue, Sainte Lucie, la Barbade, la Jamaïque, La Dominique, Cuba, Porto Rico, ….. ; et cela avec des niveaux de vaccination encore plus bas que les nôtres, pour certains.

Leur réussite : gestion sanitaire stricte aux frontières ; accès aux soins précoces pour tous les malades du covid (exemple : mise à disposition d’un kit contenant de l’ivermectine, de l’azythromocine dans les pharmacies) ; valorisation de la pharmacopée traditionnelle et politique vaccinale.

MEN NOU, AN KI JAN NOU RIVÉ LA ?

1/ Un afflux de visiteurs qui a amené le virus et les variants en Guadeloupe. Il y a, depuis la première vague, une corrélation flagrante entre l’arrivée massive de visiteurs et l’augmentation des contaminations et des décès.

2/ Des mesures sanitaires défaillantes. Dans son avis du 06 Juillet 2021, le Conseil Scientifique parle d’une présence anecdotique du variant Delta en Guadeloupe et interpelle les autorités quant aux contrôles sanitaires à l’aéroport, tenant compte du faible taux de vaccination, de la vulnérabilité de la population et de la vétusté du système de soins.

3/ Un CHU débordé. Pas étonnant car rien de sérieux n’a été prévu, aucune anticipation, aucune prévision malgré l’expérience acquise depuis Février 2020 et singulièrement depuis Septembre et Octobre 2020 : Manque de lits, manque de matériels, manque d’oxygène, manque de moyens, etc….D’ailleurs cette désorganisation a été pointée du doigt par des soignants venus en renfort, parlant même de maltraitance sanitaire…

4/ Une population guadeloupéenne fragile où pas moins de 100.000 personnes sont atteintes de pathologies diverses (maladies cardio-vasculaires, hypertension, diabète, obésité, drépanocytose) ; et 95% de la population empoisonné au chlordécone. Ces données sont connues par l’ensemble des autorités politiques et sanitaires en Guadeloupe. 5/ Les patients arrivent en détresse respiratoire au CHU car ils n’ont pas pu bénéficier de soins précoces dès l’apparition des premiers symptômes. En Guadeloupe, la santé publique est restée à ce qu’était la première consigne en France en Mars 2020 : ‘’isolez-vous, prenez un doliprane et si vous avez des troubles respiratoires, faites le 15’’ é la i ja tro ta ! 6/ Une politique sanitaire exclusivement basée sur l’obligation vaccinale au détriment de la prévention et des soins précoces. Au 12 Juillet, seuls 17% de la population avait un schéma vaccinal complet, alors que la campagne a démarré depuis Janvier 2021. Travailleurs, Peuple de Guadeloupe, tous ces éléments étaient connus par le Conseil Scientifique qui en fait état dans son avis du 06 Juillet 2021. Men alòs, poukwa yo fè sa ? Wi, LKP Affirme qu’il y a eu une volonté de punir les Travailleurs et le Peuple de Guadeloupe. Pour satisfaire leur ambition vaccinale centrée sur des injections de produits non homologuées par les instances européennes du médicament, et devant les réticences et les doutes légitimes d’une grande majorité des Travailleurs et du Peuple de Guadeloupe, ordre a été donné aux médecins et aux pharmaciens de ne pas prescrire ni de délivrer des médicaments tels que l’ivermectine, l’hydroxychloroquine ou l’azytromocyne, laissant des centaines de personnes sans soins, a kaz a yo n’ayant comme seule issue que la mort – YO PINI GWADLOUPÉYEN. 9Wi, LKP Déclare que c’est au mépris des dispositions du Code du Travail, du Code de la Santé Publique, du Code de la Fonction Publique, du Droit Européen, qu’ils veulent imposer la vaccination, suspendre les salaires et licencier les travailleurs.

Travailleurs et Peuple de Guadeloupe : – Apportons notre solidarité aux Travailleurs en lutte :

NON A L’OBLIGATION VACCINALE – NON AU PASS SANITAIRE !

– Préparons-nous à une vaste et large mobilisation dans les villes, dans les campagnes pour exiger des mesures sanitaires garantissant à tous un accès aux soins précoces ;
– Exigeons JUSTICE – VÉRITÉ – RESPECT des libertés fondamentales et de la vie humaine ;
– FO YO RANN KONT !

VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2021- 6 h devant le CHU pou nou maché en tenue

SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2021 8 h 30 –DOUVAN LA MUTUALITÉ

LAPWENT

LKP, Lapwent 09.09.21

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: