Si n’hè andatu René Canutti anzianu prighjuneru puliticu di u Fium’Orbu

(Unità Naziunale – Publié le 11 juin 2021Communiqué du 13 juin 2021 – René Canutti n’est plus. Patriote de tous les instants, ancien prisonnier politique, il était aussi l’un des acteurs du Comité du Fium’Orbu, particulièrement pour l’œuvre historique de la réconciliation nationale.


PATRIOTTI salut ici sa mémoire et présente aux siens ses condoléances attristées. Continuemu nant à a strada d’issa lotta naziunala. Sarà u piu beddu umaghju chi no pudemu rend’à Rinatu.



Le 18 mars 1999 : JEAN MICHEL COLOMBANI et RENE CANUTTI sont emprisonnés à BORGU

Le 06 avril 1999 : Avant le procès de René Canutti et Jean-Michel Colombani. L’Associu de soutien aux prisonniers politiques PATRIOTTU tient conférence de presse.

Migliacciaru : conférence de presse de l’association Patriottu

L’association Patriottu a organisé une conférence de presse au local de la Cuncolta de Migliacciaru afin d’évoquer l’arrestation de René Canutti. M. Sauli, porte parole de l’association a évoqué sa version des faits : « Au lendemain du deuxième tour des élections territoriales, la brigade de gendarmerie de Ghisunaccia appuyée d’importants renforts, procéda à une nouvelle rafle dans la région du Fiumorbu. Parmi les nombreuses personnes interpellées, M. René Canutti, militant nationaliste (…).

M. René Canutti présente une situation médicale particulière. Opéré au cerveau en 1975, et ayant perdu l’usage de son oeil gauche, suite à la compression de son nerf optique consécutive à son opération, il suit depuis un traitement régulier et conséquent. Cette situation n’a pas empêché les personnes chargées de son interpellation de le (traiter) sans aucune considération. En agissant de la sorte, ces individus font fi de leurs propres règles qui régissent normalement leur comportement en pareil cas. »

Puis M. Sauli a insisté sur deux témoignages de la compagne de M. Canutti, Mme Michèle Guidicelli tout d’abord, puis de M. Lucien Rocchi, également auditionné dans le cadre de la même affaire. Selon M. Sauli « Le procès de M. Canutti démontrera la gravité de ces faits. Mais ils témoignent, au moment ou l’on assène à l’opinion publique, le retour à l’état de droit, que les forces de gendarmerie, qui sont en l’occurrence chargées de faire appliquer la loi, font fi de leurs propres prérogatives en matière d’interpellation et du respect moral et physique qui doit être dû à la personne auditionnée… » Pour conclure Patriottu « interpelle l’opinion publique corse et française, car à travers ce nouvel exemple, c’est la démonstration que les autorités militaires et policières dénie à un homme ses droits, dès lors qu’il s’agit de neutraliser à travers lui, un idéal politique, en l’occurrence le nationalisme corse. Le combat pour la défense des libertés continue. » L’association Patriottu sera bien évidemment présente ce matin pour soutenir René Canutti et Jean-Michel Colombani qui seront jugés à partir de 9 heures.

Le 07 avril 1999 : Un militant nationaliste corse de 56 ans, René Canutti, a été condamné par le tribunal correctionnel de Bastia à 18 mois de détention pour l’agression d’un capitaine de la gendarmerie de Ghisonaccia au soir du second tour des élections territoriales. Le tribunal qui a suivi les réquisitions du procureur de la République, Patrick Vogt, a également condamné Jean-Michel Colombani, 34 ans, à 6 mois de prison dont 4 avec sursis, pour avoir tiré des coups de fusil sur la gendarmerie le même soir.

#Corse « Les accords de paix » – Migliacciaru » – un 3 juillet 1999

#corse StoriaCorsa 1999 « Les Accords de paix de Migliacciaru »

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: