#FàLecunumia « Statut Fiscal et Social, Diversification de l’économie, Production, Tourisme, Transport, Numérique » Liste #FàNazione #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Institutionnelle – Publié le 14 juin 2021 à 7h56) Projet et propositions de la liste Fà Nazione de corsica libera portée par Jean-Guy Talamoni :

• Mettre en œuvre le Statut fiscal et social pour soutenir l’économie corse (jeunes, ménages, TPE…)

• Proposer un plan de production d’énergies renouvelables par la Collectivité de Corse.

• Favoriser un tourisme des 4 saisons.

• Assurer la mise en place effective du CDI des 4Saisons

• Créer une école hôtelière

• Développer le projet de tourisme patrimonial Paoli Napoléon

• Développer un tourisme réflexif sensibilisant les touristes aux enjeux écologiques, culturels et historiques de l’île

• Développer un projet attractif sur la Caserne Montlaur à Bonifaziu, propriété de la CDC

• Favoriser les projets de développement touristique d’intérêt collectif, intégrés au territoire.

• Lutter contre le paracommercialisme et soutenir les entreprises familiales.

• Favoriser les collaborations internationales (labellisation, partenariats…).

• Prendre en compte les perspectives d’évolution climatique en matière de tourisme.

• Diversifier l’économie en encourageant l’émergence de nouvelles filières tout en soutenant les secteurs porteurs de notre économie.

Localiser la production

  • La Collectivité encouragera et soutiendra le développement de l’impression 3D (Réalisation d’une étude afin de cibler les secteurs porteurs, les entreprises, les potentialités de développement ainsi que les débouchés permettant l’écoulement de la production en Corse.
  • Exemple : conception sur place des objets «souvenirs » commercialisés en Corse, inspirés du patrimoine et de la culture insulaires. Construction d’un « plan impression 3D pour la Corse » et d’un écosystème favorable).

• Développer l’outil numérique, au service de la société (exemples: multiplication de points d’accès internet gratuits, développement d’un éclairage public intelligent, promotion du télétravail).

• Mettre en synergie les transports extérieurs et intérieurs, de manière efficiente, c’est à dire, efficace pour un coût moindre, au service d’un développement durable (créations d’emplois pérennes directs et indirects, retombées sur l’économie productive du pays, orientations en madère de politique touristique, et de gestion de la richesse environnementale, etc…)

• Entrée en phase opérationnelle dès 2021 de la compagnie maritime publique de la Corse sur le modèle de l’aérien.

• Rapprocher les différents territoires de l’île en raccourcissant les temps de trajet et en favorisant l’intermodalité

• Améliorer le réseau routier :

  • Diminution des délais moyens et amélioration de la sécurité aujourd’hui largement défaillante. Suppression des « points noirs » et sensibilisation à la sécurité routière
  • Développer le maillage par autobus pour toutes les régions.
  • Doter la Collectivité de Corse d’un plan pluriannuel d’investissements pour le réseau routier de l’intérieur, anciennement sous la responsabilité des départements.

Mettre en œuvre une nouvelle stratégie du transport ferroviaire en Corse s’articulant autour des projets suivants en :

  • • Adossant les Chemins de Fer à une vision stratégique de la politique du transport intérieur dans le cadre d’une véritable intermodalité ;
  • • Sécurisant ce projet, par la création d’un Etablissement Public Industriel et Commercial s’exonérant d’une mise en concurrence périodique. et permettant ainsi une vision prospective sur les investissements lourds, et notamment pour les infrastructures et les matériels roulants ;
  • • Etendant à court terme à l’ensemble du réseau ferré (lignes centrale et Balagna) le système de gestion centralisée de voie unique ;
  • • Acquérant 14 nouveaux autorails de série de type « train-tram » bi mode, avec 3 éléments chacun pour les dessertes inter cités et suburbaines ;
  • • Réouvrant la ligne de la plaine orientale reliant le territoire du nord au sud suivant l’axe Italie du Nord-Sardaigne.

Adopter un projet alternatif au port de la Carbonite

  • • Reprise des aménagements actés par la CDC depuis des années : l’extension de parking de 3 ha. le dragage du bassin, la démolition d’un tenon, l’aménagement du quai des martyrs pour la grande plaisance répondent amplement aux nouvelles nécessités d’accueil. Ces travaux, prévus et budgétisés, ont été arbitrairement interrompus ou détournés (rétrécissement aberrant du bassin en « remplacement » des options pertinentes) pour forcer la main en faveur de l’option Carbonite.
  • • Prolonger de 250 m la jetée actuelle en Sud- Est permettra de protéger le vieux port, d’augmenter sa capacité d’accueil de 300 anneaux, et d’offrir de bonnes conditions de travail aux pécheurs.

• Eduquer à l’esprit d’entreprendre. La Collectivité de Corse mettra en œuvre toutes ses compétences pour que les programmes scolaires intègrent l’esprit d’entreprendre.

• Créer un Institut statistique delà Corse pour fournir aux décideurs et aux acteurs socio-économiques, un éclairage pertinent sur la situation insulaire.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: