Breaking News

« 8ème anniversaire de la réinscription de la Polynésie française sur la liste des pays non autonomes de l’ONU le 17 mai 2013 » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 15 mai 2021) 8ème anniversaire de la réinscription de la Polynésie française sur la liste des pays non autonomes de l’ONU le 17 mai 2013

CEREMONIE COMMEMORATIVE A LA STELE OUTUARAEA

Pour la bonne tenue de notre cérémonie, merci de veiller au respect rigoureux des règles ci-dessous :

  • – La répartition des participants par groupe de 15 personnes maximum
  • – Le port du masque
  • – Se laver les mains régulièrement : du gel désinfectant hydroalcoolique sera disponibles
  • – Tousser ou éternuer dans son coude.
  • – Utiliser des mouchoirs à usage unique.
    – Se saluer, ne pas se serrer la main et éviter les embrassades.
  • – à veiller à ce que les lieux demeurent dans un parfait état de propreté, pendant et à l’issue de l’occupation.
  • – à ne pas utiliser de barbecues (à charbon, à gaz…), ni consommer de l’alcool ni dénaturer le site.
  • – à garer impérativement les véhicules dans les parkings aménagés à cet effet.

16. H 00 Accueil des participants

17. H 30 Placement des invités

18. H 00 Paripari fenua (Pascal)

  • Chant « Faatahataha »
  • Dépôt de gerbe
  • Chant (Himene fenua)
  • Lecture – Message et Prière (Roberto teriitehau – Pascal mauahiti)
  • Chant

Intervenants :

1-M’Richard TUHEIAVA
2. – Mr Moetai BROTHERSON
3. -Mr Antony GEROS

Discours de Président Oscar, Manutahi TEMARU

Remerciements

21 H 00 – Chant et Prière de clôture



Résolution adoptée par les Nations unies
Assemblée générale
le 17 mai 2013

En 1946, un an après sa création, reconnaissant la nécessité d’une véritable décolonisation, les Nations unies ont établi la « Liste des territoires non autonomes à décoloniser ».
Chaque puissance administrante a été invitée à transmettre un rapport annuel sur le processus de décolonisation au sein de ses anciennes colonies ou territoires. Dans le cas de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie, la France a cessé de transmettre ces données dès 1947 ; mais c’est en 1963, l’année même où le CEP (Centre d’Expérimentations du Pacifique) a ouvert l’ère des essais nucléaires en Polynésie française, que, à la demande de la France, tous les territoires français ont été retirés de la liste des Nations unies.

Personne en Polynésie française n’était au courant de cette liste, ou de notre retrait de celle-ci, jusqu’en 1978, lorsque Oscar Manutahi TEMARU est parti pour sa première mission aux Nations Unies, demandant de l’aide pour arrêter les essais nucléaires. La réponse des Nations unies à l’époque était que, puisque la Polynésie française ne figurait plus sur la liste, c’était devenu un problème interne à la France.
A partir de ce jour, l’objectif de M. Temaru était de faire revenir le Mâ’ohi Nui (Polynésie française) sur la liste des Nations unies.
Ce fut une bataille difficile, contre la puissance de l’administration. Pendant 35 ans, pacifiquement mais avec une volonté indomptable, le voyage a continué. En 1986, aux côtés de son frère politique Jean-Marie Tjibaou, Oscar Temaru a vu la Nouvelle-Calédonie revenir sur la liste de l’ONU.

Et le 17 mai 2013, après trois ans de mobilisation dans la région du Pacifique, auprès des responsables politiques, des églises et de nombreuses ambassades à New York, l’incroyable tâche est accomplie : La résolution 67/265 sur l’autodétermination de la Polynésie française a été adoptée par consensus par l’Assemblée générale des Nations unies.
Il est maintenant du devoir de la France de mener un véritable et juste processus de décolonisation, conduisant à l’autodétermination du peuple de Mâ’ohi nui.
Pour en savoir plus,
consultez le site www.maohinui.org.

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: