Déclaration de l’EFA sur la levée de l’immunité des députés catalans – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 11 mars 2021) Nous sommes profondément préoccupés par le vote du Parlement européen visant à lever l’immunité parlementaire des députés catalans Carles Puigdemont, Toni Comín et Clara Ponsatí. 
La levée de l’immunité parlementaire crée un précédent pour que les États membres utilisent le Parlement européen comme un champ de bataille pour leurs griefs personnels, sapant l’autorité démocratique de l’Union européenne dans son ensemble. 

En outre, une série d’affaires judiciaires a établi que l’Espagne et la Cour suprême espagnole ne sont pas des autorités compétentes pour juger de manière impartiale les députés en question. La Cour d’appel de Bruxelles a précédemment établi que Lluís Puig, ancien ministre du gouvernement catalan actuellement en exil, ne pouvait pas être jugé impartialement par la Cour espagnole. La Cour s’est opposée à son extradition vers l’Espagne, arguant que s’il était extradé vers l’Espagne, M. Puig ne serait pas traité de manière impartiale ou conformément à ses droits de citoyen européen.

L’EFA estime que l’organisation d’un référendum pacifique ne peut constituer un crime. Pour le Parlement européen, le considérer comme tel, c’est créer un précédent de soutien à un système de justice autoritaire qui persécute la dissidence politique démocratique et pacifique. 

Cependant, les prochaines étapes représentent l’espoir. Les tribunaux belges ont bloqué l’extradition de Lluís Puig, en raison du risque pour son droit fondamental de bénéficier d’un procès équitable. L’EFA espère que des procédures similaires pour Carles Puigdemont, Toni Comín et Clara Ponsatí aboutiront à la même décision. 

La situation en Catalogne ne sera résolue que par un dialogue ouvert. L’Union européenne a désormais le choix: céder aux pressions des États membres qui cherchent à saper la justice démocratique, ou prouver aux citoyens européens que la protection de leurs droits fondamentaux est au cœur du projet européen. 

La présidente de l’EPT, Lorena Lopez de Lacalle, a exprimé son inquiétude face à la situation. Elle a déclaré: 

«Avec le vote d’aujourd’hui, le Parlement européen sape davantage la crédibilité internationale de l’UE en matière de protection des valeurs fondamentales.

Avant le débat sur l’avenir de l’Europe, l’EPT appelle à un cadre législatif européen clair pour réglementer le droit de tous les citoyens européens à décider et à s’autodéterminer au XXIe siècle ». 

Jordi Solé, eurodéputé catalan et EFA (Esquerra Republicana de Catalunya), a également exprimé sa déception.

«Ces 400 votes peuvent permettre à l’Etat espagnol de poursuivre sa persécution judiciaire, mais ils ne peuvent pas arrêter la démocratie. Nous offrons notre soutien et notre solidarité sans réserve à nos collègues Carles Puigdemont, Toni Comín et Clara Ponsatí.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: