Il y a 13 ans, le FLNC UC s’invitait dans la campagne municipale #StoriaLLN #Corse

Dans le cadre de l’histoire de la Lutte de Libération Nationale, voici un article de 2008 :

Le 27 février 2008 : Le mouvement est un peu plus incisif à propos des élections municipales. Il « conseille – tout simplement – aux français étrangers aux intérêts vitaux de notre terre de ne pas se rendre aux urnes. » « Ceux-ci n’ont aucun droit sur notre terre », conclut-il.
Le FLNC-Union des combattants (FLNC-UC), l’une des principales organisations indépendantistes clandestines en Corse, a lancé mercredi 17 février 2008 un avertissement aux «Français» résidant en Corse, leur «conseillant» de «ne pas se rendre aux urnes» lors des municipales

«Nous conseillons aux Français étrangers aux intérêts vitaux de notre terre de ne pas se rendre aux urnes», écrit le FLNC-UC, dans un communiqué transmis à France 3 Corse.

Le FLNC-UC estime que «la colonie française de peuplement ne peut en aucun cas décider du destin politique de la nation corse». «Elle n’a aucun droit sur cette terre. Nous saurons lui répondre de manière adéquate le moment venu», poursuit le groupe indépendantiste, partisan de la lutte armée et qui revendique régulièrement de nombreux attentats dans l’île. Il avait revendiqué fin novembre seize actions de ce type dont des tirs de roquette contre des bâtiments publics.

Pour le FLNC-UC, les municipales sont «sans conséquences politiques effectives» car «la Corse se trouve toujours confrontée au problème de la négation de son identité nationale». «Ces élections mettent de nouveau en évidence les multiples et indécents glissements claniques qui enlèvent toute dignité à l’électeur potentiel», estime l’organisation.

«L’heure au renforcement de la lutte de libération nationale» «Plus que jamais l’heure est au renforcement de la lutte de libération nationale», conclut le communiqué.



Réaction du président d’honneur du MRC Jean-Pierre Chevènement : Il a qualifié jeudi (au lendemain) de « menace tout à fait inacceptable » la recommandation d’indépendantistes corses « aux Français » inscrits sur les listes électorales locales de ne pas se rendre aux urnes aux municipales.
« C’est une menace tout à fait inacceptable. Le FLNC est fidèle à lui-même, c’est-à-dire à l’ethnicisme qui est, je dirais, sa définition même. C’est le refus de la République et ce sont des pressions inadmissibles exercées sur nos concitoyens », a déclaré l’ancien ministre de l’Intérieur de Lionel Jospin, interrogé par l’AFP.
En outre, M. Chevènement « s’étonne de l’absence de réaction des autorités qui, trop souvent, négocient en sous-main avec les indépendantistes corses et cultivent une ambiguïté regrettable ».


#Corse – Le FLNC UC s’invite dans la campagne municipale 2008

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: