Breaking News

Suite au conflit STC au CHI Corti-Tattò, une motion proposée lors de la prochaine session de l’Assemblée de #Corse

(Unità Naziunale Publié le 2 novembre 2020) une motion pour la revalorisation salariale des personnels des services sociaux et medico-sociaux de la fonction publique hospitalière sera examinée lors de la prochaine session de l’assemblée de corse ( les jeudi 5 et vendredi 6 novembre à partir de 10 heures)

petit récap :

Le 13 octobre 2020 : la section STC du CHI Corti-Tattò informait sa direction d’un préavis de grève concernant la situation de 93 agents exclus du Ségur de la Santé.

Le 16 octobre 2020 : Soutien de Petr’Antò Tomasi, Président du Groupe Corsica Libera à l’Assemblée de Corse

Le 21 octobre 2020 : Le Président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, a envoyé un courrier à Monsieur le Premier Ministre, Jean Castex, pour l’informé de la situation au CHI de Corti-Tattò.

Le 22 octobre 2020 : communiqué de Corsica Libera section Corti Centru Corsica

 



En soutien au personnel du CHI Corti-Tattò, @JeanGuyTalamoni, Président de l’Assemblée de #Corse écrit au Premier Ministre @JeanCastex


 

MOTION AVEC DEMANDE D’EXAMEN PRIORITAIRE DEPOSEE PAR : M. LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE DE CORSE ET M. Petr’Antone TOMASI, PRESIDENT DU GROUPE « CORSICA LIBERA ».

OBJET : REVALORISATION SALARIALE DES PERSONNELS DES SERVICES SOCIAUX ET MEDICO-SOCIAUX DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE.

CONSIDERANT l’engagement et le dévouement de l’ensemble des personnels soignants depuis le début de la crise sanitaire,

CONSIDERANT que les secteurs de la santé, du médico-social et du social ont eu à payer un lourd tribut du fait de décennies d’austérité budgétaire,

CONSIDERANT que la crise sanitaire en cours a contribué à mettre en lumière la grande utilité sociale de ces métiers, indépendamment de toute logique comptable de rentabilité financière,

CONSIDERANT que la revalorisation salariale de 183€ par mois actée par le gouvernement au sortir de la consultation dite du « Ségur de la Santé » au bénéfice des personnels de la fonction publique hospitalière constitue, de ce fait, un premier signe de rattrapage budgétaire et de valorisation de ces métiers,

CONSIDERANT cependant, que le décret n°2020-1152 du 19 septembre 2020 exclut explicitement du bénéfice de cette mesure les agents exerçant leurs missions au sein des services sociaux et médico-sociaux (hors EHPAD),

CONSIDERANT que cette distinction est profondément inique eu égard à la similitude des tâches exercées et ce, parfois avec des publics particulièrement fragiles,

CONSIDERANT que cette distinction aura, en outre, pour conséquence une baisse d’attractivité, déjà prégnante, pour ces métiers,

CONSIDERANT qu’en Corse, 93 agents du Centre Hospitalier Intercommunal (CHI) de Corti-Tattò sont concernés par cette situation d’iniquité et sont donc exclus du dispositif de revalorisation salariale. Ceux-ci exercent leurs missions au sein du pôle handicap de Tattò dans le cadre de la Maison d’accueil spécialisée (MAS) et du Foyer d’accueil médicalisé (FAM),

CONSIDERANT que par-delà l’injustice que cette discrimination salariale induit au plan social, la distorsion salariale au sein d’un même établissement entre les métiers du pôle handicap et ceux des autres pôles hypothèque l’avenir du site de Tattò,

L’ASSEMBLEE DE CORSE DEMANDE au Premier ministre de modifier l’article 1e du décret n° 2020- 1152 du 19 septembre 2020 afin d’étendre le dispositif de revalorisation indemnitaire aux personnels hospitaliers exerçant leurs missions au sein des services sociaux et médico-sociaux.

EXPRIME son soutien aux agents du CHI Corti-Tattò mobilisés afin de bénéficier de cette revalorisation salariale procédant du Ségur de la Santé, à l’instar de leurs autres collègues de la fonction publique hospitalière.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: