Breaking News
È

#Corse A la veille de la grève à la Méridionale, le STC adresse une lettre ouverte aux candidats de Bastia et Aiacciu #Municipales2020

(Unità Naziunale Publié le 7 janvier 2020 à 15h00) Lettre ouverte à Mesdames et messieurs les Candidats aux élections municipales de Bastia et Aiacciu

Tout d’abord, en ce début d’année, permettez-nous de vous présenter nos meilleurs vœux pour l’année 2020, PACE E SALUTE a tutti.

Nous vivons aujourd’hui une période sociale agitée, marquée, depuis plusieurs semaines, par de nombreuses mobilisations sur le thème de la réforme de retraites, au cours de laquelle notre organisation syndicale s’est mobilisée fortement au niveau local aux côtés d’autres organisations afin de refuser une réelle régression sociale.

Au niveau social, cette mobilisation n’est malheureusement pas la seule, bien d’autres nous préoccupent et ce, de façon récurrente.

Dans le domaine maritime en particulier, la situation est alarmante.

Afin d’avoir une bonne compréhension de la situation, il est besoin de faire un petit historique.

A la Méridionale, l’année passée a été émaillée de périodes d’incertitudes, et de craintes pour les personnels.

A compter de février dernier, les salariés de la Méridionale ont été confrontés à une situation sans précédent, qu’ils n’avaient jamais connu jusqu’à ce jour.

La réponse à la DSP de raccordement (octobre 2019, 31 décembre 2020) a attribué les ports d’Aiacciu, Bastia et Ile Rousse à la Corsica Linea et a décidé du caractère infructueux pour les 2 autres ports de Porti Vecchju et Pruprianu.

Cet appel d’offres a été relancé pour une mise en œuvre au 1° février prochain. D’après les documents en notre possession, on s’achemine encore vers une infructuosité.

Depuis le 1° octobre dernier, fait important et sans précèdent, plus aucun bateau de la Méridionale ne dessert les ports des 2 grandes villes de Bastia et Aiacciu, ce qui a occasionné un repositionnement des bateaux, 2 sur les lignes Marseille Porti Vecchju  (sous bannière Corsica Linea) et Marseille Pruprianu  et un sur une ligne en Italie depuis le début de cette année.

En fin d’année dernière, l’Assemblée de Corse a validée la mise en place d’un nouveau système de gestion de la desserte maritime à compter du 1° janvier 2021 avec la création d’une SEMOP, (Société d’Economie Mixte à Opération Unique), pour une durée de 7 années.

Cette SEMOP s’appuiera sur une réponse d’un opérateur ou d’un groupement de plusieurs opérateurs maritimes en qualité d’actionnaires privés qui auront à gérer l’ensemble des 5 dessertes entre Marseille et la Corse. A ses fins, des études de marché ont été réalisées par la CDC, courant 2019.

L’appel à participation prend effet dès le début de 2020, (date limite le 14 février), c’est à dire dès maintenant.

C’est pour cela que notre organisation syndicale a déposé un préavis de grève au sein de la Compagnie maritime La Méridionale à compter du jeudi 9 janvier d’une durée illimitée afin de faire connaître la situation extrêmement préoccupante et l’inquiétude grandissante des marins quant à leur devenir.

Contrairement à la DSP de raccordement, (ligne par ligne), la réponse à la SEMOP englobe l’ensemble des 5 lignes. 

Pour les salariés de la Méridionale, comme pour notre organisation syndicale, il est impératif qu’une offre commune, (Corsica Linea-Méridionale) soit déposée pour la desserte en particulier sur les 2 ports principaux sur le schéma qui avait cours jusqu’au 30 septembre dernier.

Un bateau de chaque compagnie en alternance dans chacun des 2 PORTS.

Sans cela, nous craignons une casse sociale sans précédent.

Soyez persuadés que nous ne laisserons pas faire

En votre qualité de candidats aux élections municipales de ces 2 villes, nous aimerions connaître votre positionnement sur ce sujet épineux.

Dans l’attente de vous lire, veuillez croire en notre parfaite considération

 

 

Le Délégué Syndical   MERIDIONALE                                               Le Secrétaire Général du STC

Cyril VENOUIL                                                                                  Jean BRIGNOLE



Voici la réponse de 𝗝𝗲𝗮𝗻-𝗠𝗮𝗿𝗰 𝗟𝗮𝗻𝗳𝗿𝗮𝗻𝗰𝗵𝗶 et 𝗣𝗮𝘂𝗹-𝗙𝗲𝗹𝗶𝘅 𝗕𝗲𝗻𝗲𝗱𝗲𝘁𝘁𝗶,

pour #AiacciuInCori et #BastiaInCore, à la lettre ouverte du #STC de #LaMéridionale.
La Méridionale fait partie du patrimoine stratégique de la Corse. Ses salariés méritent le respect.
La compagnie doit être un axe majeur de la future compagnie régionale. ⤵️

« C’est avec plaisir que les listes Aiacciu In Cori et Bastia In Core, de Jean-Marc Lanfranchi et Paul-Felix Benedetti, répondent à la lettre ouverte, du STC de La Méridionale, qui s’adresse aux candidats aux Municipales de mars 2020.

Depuis plusieurs mois, nous avons eu de cesse de soutenir et défendre les personnels, marins et sédentaires, de la compagnie Méridionale.

En février et en juin 2019, nous avions demandé, à l’Assemblée de Corse et au président de l’Exécutif, l’annulation de la procédure de la DSP de raccordement de 15 mois entre le 1er octobre 2019 et le 31 décembre 2020.
En effet, pour nous, face à un risque de casse sociale et de monopole, il était impératif de faire-valoir la clause d’intérêt général prévue par la réglementation des DSP et marchés publics.

La raison ne l’a pas emporté, et, à ce titre, nous ne pouvons nous résoudre à ne plus voir aucun navire de La Méridionale, dans les ports principaux d’Aiacciu et Bastia, comme cela est le cas depuis le 1er octobre 2019.
D’autant plus que la rigidité faite alors à La Méridionale, sur le cahier des charges, pour des prises frigo et des substitutions de navire ne semble, de façon surprenante, plus spécialement d’actualité aujourd’hui pour l’actuel délégataire en place.
En effet, il n’est pas rare de voir, sur une semaine entière, l’affectation de 3 cargos différents voire un ferry.
De plus, une telle situation ne sera peut-être pas sans conséquence sur l’avenir des agences commerciales de La Méridionale, à Aiacciu et Bastia. Combien de temps la compagnie pourra se permettre de payer des salariés dans des escales où les navires n’accostent plus?

Au-delà d’erreurs de la direction de la compagnie, nous considérons que les 3 navires de La Méridionale font partie du patrimoine stratégique de la Corse.
Les salariés méritent le respect de la Corse.

Or, l’annulation, le 9 janvier 2020, pour la 2e fois, de la DSP sur les ports secondaires de Porti Vechju et Pruprià est inquiétante et ne présage rien de bon, notamment dans le Valincu où la desserte de Pruprià est une ligne historique de service public de La Méridionale.

Pour Aiacciu In Cori et Bastia In Core, les navires et les personnels de La Méridionale doivent être préservés, avec pour objectif d’en faire un socle majeur d’une future compagnie régionale.
La Corse et les nationalistes aux affaires ne sont pas là pour assurer les intérêts d’un consortium fût-il corse.

Stemu à fiancu à i parsunali di La Méridionale.

Amicizia,
Jean-Marc Lanfranchi è Paul-Felix Benedetti.



#Corse « Pè Bastia, Pè a Corsica » @SimoniEric « Réponse à la lettre ouverte du STC » #Municipales2020

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: