Breaking News

#Corse Le programme de « Pè Lucciana, Pè a Corsica » en 5 thèmes et 57 points

(Unità Naziunale Publié le 23 décembre 2019) Notre volonté est de faire enfin entrer Lucciana dans le XXIème siècle. Pour cela, nous souhaitons mettre en application un « Agenda 21 communal ».

Les agendas 21 locaux sont nés d’une recommandation de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement qui s’est tenue en 1992 à Rio. Un agenda 21 local est un projet territorial de développement durable, porté par une collectivité locale, et qui prend la forme d’un programme d’actions. L’agenda 21 permet de mobiliser, sensibiliser et associer l’ensemble des acteurs à la construction d’un développement durable du territoire, c’est à dire un développement qui cherche à concilier la protection de l’environnement, le développement économique et le progrès social. Il donne à la collectivité un cadre pour agir sur le court, moyen et long terme. Notre programme d’actions se développe en 5 thèmes et en 57 points que nous nous engageons à mettre en œuvre dans le cadre de la mandature 2020/2026. C’est notre Agenda 21 pour Lucciana. Ce programme est soumis aux habitants de la commune afin de l’enrichir et sera débattu jusqu’au 15 février. A partir de cette date, il deviendra la feuille de route que nous nous engageons à mettre en application durant notre mandature.

Notre permanence est située route de l’aéroport, centre Europa T5, en face de la Poste. Vous pouvez nous joindre au 04 95 32 30 06 et par internet à l’adresse :

perlucciana@gmail.com.

Notre commune comptait 5721 habitants en 2017. Cette même année, la dette de Lucciana était 6 103 000 euros, soit 1127 euros par habitants, alors que celle de U Borgu est 824 000 euros, soit 95 euros par habitant, pour une commune de 8766 habitants. U Borgu qui a un produit de fonctionnement (recettes : impôts locaux, impôts et taxe, dotation globale de fonctionnement) de 8 923 000 euros (1033 euros par habitants) alors qu’à Lucciana le produit de fonctionnement est de 8 492 000 euro, soit 1568 euros par habitant. Le différentiel est de seulement 431 000 euros au profit de U Borgu, alors que cette dernière à 3045 habitants en plus. Les recettes sont plus importantes à Lucciana +535 € par habitant, les dettes aussi +1032€ par habitant, par rapport à U Borgu. Le différentiel entre les recettes et les charges est de 2 389 000 euros pour Lucciana, et 8 099 000 euros pour U Borgu.
On peut légitimement s’interroger sur le coût du complexe sportif Charles Galetti, dépassant les 10 millions d’euros avec une tribune non couverte pour le terrain principal et sans tribune pour les terrains annexes, il en est de même de la « Casa cumuna » (ou maison de verre comme on peut le lire sur le site de Lucciana) avec ses 2000 m2 pour un coût de 5 452 119 d’euros dont 2 994 800 supportés par la commune pour 2892 foyers fiscaux (c’est-à-dire 1035 euros par foyer fiscal). Mais aussi, le musée avec ses 1887 m² en surface utile (c’est-à-dire 4583 euros le m2) ? Estimé au départ à 8,65 millions d’euros, le coût actuel dépasserait les 10 millions d’euros. En tout état de cause, nous ne pouvons approuver et cautionner un tel mode de fonctionnement.

Les 5 thèmes et les 57 points

 1.0 / Positionner le lien social au cœur des préoccupations municipales ; S’ouvrir aux familles par un renforcement de la qualité de la prise en charge des personnes âgées et de la petite enfance ;

 1.1/ Création d’un terrain agricole municipal, sur un terrain de la mairie ou à défaut sur un terrain à vocation agricole qui serait loué par la mairie. Ce terrain sera divisé en trois parties ; La première partie servira à permettre à des habitants de la commune de cultiver les légumes qu’ils souhaitent. Un employé municipal qui sera en charge de l’entretien du terrain sera présent pour donner des conseils. Sur la deuxième partie du terrain, nous proposons d’entrer en partenariat avec les écoles de Lucciana pour que les enfants puissent venir planter sur un terrain des légumes avec des explications pédagogiques. Ensuite, ces légumes que les enfants récolteront serviront à alimenter les cantines scolaires. C’est une manière de retrouver nos origines agro-pastorales.
Enfin, la troisième partie du terrain servirait à cultiver des fleurs destinées à garnir les ronds-points de la commune, actuellement désespérément vides de toute décoration (à l’exception de celui de Crucetta, et encore sans aucune fleur).
 1.2/ Mise en place une permanence juridique : nous passerons un accord avec le barreau de Bastia pour que des avocats viennent bénévolement passer une demi-journée par mois pour répondre aux questions des habitants. Pour le jeune avocat, c’est une manière de se faire connaître et de se faire une clientèle et pour les habitants c’est un service gratuit d’aide juridique.
 1.3/ Mise en place des cabines avec des livres gratuits en mode self service, à l’image de ce qu’il se passe à Bastia.
 1.4/ Mise en place d’une « SCOLA CORSA » au sein de la mairie. Une salle de la mairie sera utilisée chaque soir, de 18 à 20 heures pour donner des cours en semaine et de 10H H à 12H le samedi et le dimanche, avec chaque jour une thématique différente. Les enseignants vacataires seront rémunérés par la commune contractuellement et seront recrutés en fonction de leurs compétences. Des sorties seront organisées en fin d’année, financées par la mairie, en fonction des thématiques enseignées. L’inscription aux cours et aux sorties sera gratuite pour tous les habitants de la commune, mais également ouverte aux habitants des autres communes qui toutefois devraient payer une cotisation.
Les 7 thématiques des cours seront les suivantes, en rapport avec la Corse : langue (deux fois par semaine), Histoire, chants, géographie et botanique, instruments de musique, ethnographie et culture.
 1.5/ La nouvelle municipalité PÈ LUCCIANA favorisera l’installation sur la commune une maison Médicale. Les maisons médicales sont des équipes pluridisciplinaires dispensant des soins de santé primaires, continus, polyvalents et accessibles à toute la population avec des horaires très larges.
 1.6/ Création de deux mairies annexes avec bureau postal au village et sur le cordon lagunaire, par exemple dans les locaux municipaux à côté de l’école U Pinetu (la Poste prend en charge la moitié des dépenses) avec une bibliothèque, une médiathèque et un accès internet. L’employé municipal présent sera chargé d’aider les gens dans l’accomplissement de leur démarche ou pour accéder à Internet. Nous souhaitons ainsi mettre en place un service de proximité pour que les habitants du village et du cordon lagunaire n’aient plus besoin de faire un long déplacement pour ce faire. Ces mairies annexes seront ouvertes plusieurs jours par semaine en fonction de la demande.
 1.7/ Centre de loisir avec programme pédagogique sur un an avec une thématique nustrale ! Nous proposons également d’augmenter les moyens humains du centre de loisir municipal pour permettre un accueil des enfants de la commune dans de bonnes conditions et pendant l’intégralité des vacances scolaires.
 1.8/ Construction d’une salle polyvalente modulable, pouvant servir de salle de cinéma, de salle de concerts et de salle des fêtes. Elle sera située à proximité de l’aéroport et son parking pourra accueillir le marché de Noël et la foire de la Canonica. Ces locaux pourront accueillir des start-up et favoriser le coworking. Cette zone doit sera attractive de part sa proximité avec l’aéroport en offrant des salles de réunion modulables et favorisera l’organisation de séminaire et ainsi le développement d’un tourisme d’affaire. Cette mutualisation d’activités et de locataires permettra de diminuer la pression fiscale sur les administrés.
 1.9/ Problème des cantines scolaires : création d’une antenne de restauration aux abords d’une école ou dans une école avec une distribution dans les autres écoles qui auraient de quoi faire réchauffer les plats pour en finir avec les enfants qui sont obligés de prendre le car pour aller manger avec tout ce que cela comporte comme désagrément et comme mises en danger.
 1.10/ Création de crèches et maillage sur la commune (aux abords des lotissements, des entreprises).
 1.11/ Mise en place d’une desserte bus sur Borgu (impôts) calée sur les jours d’ouverture du centre des impôts, au départ des mairies annexes.
 1.12/ Création d’une ligne Marana / Aéroport / Gare de Lucciana Gare de Casamozza village qui fonctionnera tous les jours.
 1.13/ La commune de Lucciana gérée par l’équipe de Pè Lucciana s’engage à intervenir auprès de la communauté des communes pour mettre en place une ligne régulière de bus qui desserve le centre ville de Bastia, par la quatre voies et par le cordon lagunaire.
 1.14/ Ouverture d’un guichet à la mairie avec un employé chargé d’aider les gens à remplir les différents dossiers ou faire les démarches nécessaires sur internet.
 1.15/ La commune de Lucciana présente aujourd’hui le taux d’imposition local le plus important des communes de la micro région. Nous proposons d’aligner ces impôts sur ceux des communes voisines.
 1.16/ Nous mettrons à disposition de l’association de la commune qui en fera la demande un terrain communal pour l’installation d’un refuge pour les animaux, notamment pour enrayer la divagation des chats et des chiens, en les protégeant.
 1.17/ La commune veillera à l’ouverture de postes supplémentaires réservés aux personnes handicapées.

 2.0/ Valoriser le patrimoine historique et naturel de la commune ; création d’emplois locaux

 2.18/ Faire de Mariana un exemple en Méditerranée avec un chantier de fouilles permanent pour former des archéologues corses (Seul chantier archéologique qui sera ouvert au public). Installer sur place un parc de reconstitutions antiques avec des habitations d’époque et des figurants vivants à la mode romaine, le tout en liaison avec le musée.
 2.19/ Redonner son identité à cette ville qui a une histoire très forte et que l’on traverse aujourd’hui sans même voir un panneau indiquant où l’on se trouve. Nous avons sur la commune le bâtiment religieux le plus important de Corse (A Canonica) et le lieu de martyr de la sainte patronne de la Corse, Santa Divota, (Mariana). Mise en place d’une signalétique indiquant tous les lieux de mémoire de la commune visible depuis les routes principales.
 2.20/ Rebaptiser l’Aéroport Bastia Poretta en aéroport de Bastia Lucciana.
 2.21/ Restaurer la chapelle San Michele et l’église romane de San Parteu. Pour cette dernière : nous allons refaire la route pour y accéder et mettre en valeur les abords immédiats.

 3.0/ Mettre en cohérence l’urbanisation ; favoriser les énergies propres et renouvelables
 3.22/ Urbaniser cette ville en concertation avec les habitants et les acteurs locaux. Aujourd’hui les entrepôts succèdent aux immeubles dans la même zone, il n’y a aucune zone commerciale marquée, et finalement aucun urbanisme réfléchi.
 3.23/ Régler le problème du lotissement U PINU qui est une verrue digne des bidonvilles brésiliens. Pour cela, des réunions de concertations seront organisées avec les propriétaires et locataires pour trouver la meilleure solution.
 3.24/ Réalisation du « boulevard urbain » de Crucetta à la mairie et entre les deux ronds-points de Casamozza (financé par la CdC) (aménagements de trottoirs, éclairages, embellissements des bas-côtés).
 3.25/ Route entre la gare et le collège : pas de trottoirs, pas d’éclairages, pas de barrières de sécurité entre la route et la voie ferrée. Nous proposons de construire un trottoir, d’équiper la route d’éclairage public et de mettre la voie en sens unique (dans le sens de la sortie du collège vers la gare) pour faciliter la circulation et mettre les piétons en sécurité, notamment les nombreux collégiens qui rejoignent la gare à pieds chaque jour. Il sera indispensable de revoir le plan de circulation des véhicules et des ramassages scolaires autour du collège. De même la route de la gare n’est que partiellement éclairée et il n’est pas rare de voir des voyageurs finir leur chemin avec la lampe de leur téléphone en main ! Nous veillerons à prolonger l’éclairage et à construire des trottoirs pour mettre en sécurité les habitants.
 3.26/ L’une de nos premières mesures consistera harmoniser les constructions, et nous veillerons à mettre en place un P.O.S. et un PADDUC qui feront la différence entre les zones d’habitation et les zones d’activités économiques. Nous sommes favorables à prioriser les projets structurants à impact économique.
 3.27/ Un très beau musée a été construit sur la commune. Nous nous en félicitons, mais une structure de la sorte, financée uniquement par la commune est un suicide financier à terme. Il est indispensable de faire passer ce musée sous l’autorité de la Collectivité de Corse. Au niveau de l’urbanisme, nous signalons que ce musée a été construit en zone inondable, et qu’il aurait dû être construit sur pilotis, ce qui n’a pas été le cas. Il faudra étudier rapidement les conséquences que cette construction aura sur les prochaines inondations, car elle représente un véritable barrage naturel.
 3.28/ Un audit sera effectué sur l’ensemble des bâtiments municipaux. Toutes les ampoules qui ne sont pas à basse consommation seront remplacées.
 3.29/ Les bâtiments municipaux qui consomment le plus d’énergie seront équipés de panneaux solaires (amortissement en 4 à 5 ans maximum). L’étude réalisée sera mise à disposition du public de la commune qui souhaiterait s’en inspirer.
 3.30/ Tous les lampadaires de la commune seront alimentés par des panneaux solaires (amortissement garanti entre 3 et 4 ans).
 3.31/ La liste PÈ LUCCIANA est favorable au développement économique et accompagnera tous les acteurs dans leurs démarches. En ce qui concerne les établissements de bord de mer, qui animent souvent les plages et qui contribuent à augmenter l’attrait touristique de la commune, nous resterons toutefois vigilants dans l’application des lois en vigueur à la lettre (occupation de l’espace public, horaires d’ouverture et de fermeture, démontages des structures sur le domaine public, nuisances sonores, etc.). Nous porterons une attention particulière aux nuisances sonores qui pourraient incommoder les habitants en dehors des autorisations officielles.
 3.32/ En ce qui concerne les routes d’accès aux plages sur notre commune, nous veillerons à mettre en place de véritables ralentisseurs afin de diminuer les nuisances pour les riverains sur ces routes très fréquentées. De même pour des raisons de sécurité, des trottoirs seront aménagés sur ces routes.
 3.33/ La liste Pè Lucciana s’engage à construire des préaux pour les écoles de la commune qui en ont besoin afin que nos enfants puissent être abrités de la pluie et du soleil pendant leurs temps libres.
 3.34/ L’aménagement actuel de la circulation pédestre sur la commune ne prend que très peu en compte les Personnes à Mobilité Réduite. Il est très difficile de se déplacer également avec une poussette ou en trainant une valise. Nous veillerons à ce que ces déplacements soient possibles dans les principales rues de notre commune, et notamment au village.
 3.35/ Dans le nouveau quartier entre le Corsu di l’aeroportu et la Strada di Rosa, nous installerons des ralentisseurs pour éviter de voir des véhicules arriver à toute vitesse dans ces lieux où résident désormais de nombreux enfants. De même, les véhicules de plus de 10 tonnes ne seront plus acceptés au milieu de ces habitations quand un autre itinéraire est possible.
 3.36/ Nous veillerons à construire les arrêts de bus nécessaires aux endroits où les bus s’arrêtent, notamment dans le quartier cité au point précédent.
 3.37/ Toujours dans ce quartier, une étude sera réalisé pour que le quartier ne soit pas impacté à chaque orage par une inondation, ainsi que dans les autres quartiers de la commune qui ont régulièrement des soucis.
 3.38/ Au niveau de la collecte des déchets, même si cela n’est pas de la compétence de la municipalité mais de l’intercommunalité, nous constatons que nous sommes en retard sur le tri sélectif. Lorsque nous serons aux responsabilités, nous proposerons à la communauté des communes dont nous faisons partie de mettre en place la collecte au porte à porte (emballages, biodéchets, ordures ménagères résiduelles) à l’image de ce qui se fait dans les intercommunalités voisines. De même, notre équipe mettra en place une politique de sensibilisation aux réductions des déchets.

 4.0/ Développer l’activité économique locale ;
 4.39/ Utiliser les atouts naturels et historiques de Lucciana pour en faire plus qu’une cité dortoir avant de prendre l’avion ou avant d’arriver à Bastia. En développant des pôles touristiques et des infrastructures donnant envie aux gens de rester sur la commune.
 4.40/ Notre volonté affirmée est de protéger les derniers agriculteurs et les derniers terrains agricoles et favoriser l’implantation de jeunes agriculteurs sur la commune, à travers notamment la mise en place d’un plan d’aide à l’installation et à la vente.
 4.41/ Pour cela, nous proposons de mettre en place un marché aux puces, aux producteurs de produits corses / BIO, et aux artisans (par exemple, couteaux, poteries). Plusieurs fois par semaine le matin. Les stands seront gratuits pour les commerçants ou agriculteurs habitant sur la commune et payants pour les autres. Nous proposons également dans ce marché, une zone réservée où les producteurs pourraient vendre directement leur production aux habitants (viande, fruits et légumes, etc.). En mettant en place une vente directe, nous espérons les agriculteurs de la commune et permettre aux habitants d’avoir un accès à des produits moins onéreux.

 5.0/Prendre en compte la protection de l’environnement et le cadre de vie des habitants.
 5.42/ Démocratie locale : création de comités de quartier avec élections de correspondants dans chaque quartier. Ces représentants seront en lien direct avec la mairie pour faire remonter tous les problèmes et pour que la mairie puisse y apporter une solution rapide. Chaque lundi matin une réunion aura lieu à la mairie avec les différents chefs de services pour traiter les alertes qui seront remontées dans la semaine et pour faire le point la semaine suivante si les problèmes ont été résolus.
 5.43/ Rendre à Lucciana sa façade maritime qui devrait être un atout mis en valeur et qui est aujourd’hui à l’abandon total. Pour cela il faudra mettre en adéquation la préservation du patrimoine naturel et l’accès libre à toutes ces zones. La plage doit être nettoyée, libre d’accès, et être équipée d’attractions pour en faire une base nautique (terrain de volley, jeux d’eau, jeux gonflables pour les enfants…). Nous installerons un accès à la mer pour les bateaux et des accès handicapés pour la plage.
 5.44/ Remettre la sécurité des habitants au cœur des préoccupations, notamment par rapport aux crues du Golu. Pour cela, nous ferons faire les études nécessaires en collaboration avec la commune voisine de U Viscuvatu pour agir ensemble.
 5.45/ Recenser les propriétés de la commune sur littoral pour envisager de les vendre au conservatoire du littoral, afin qu’elles soient définitivement protégées.
 5.46/ Lucciana village : mettre en place des poubelles et des bancs sur la place du village. Mise en place de tuf autour du monument aux morts et d’une barrière pour empêcher les chiens de faire leurs besoins.
 5.47/ Fontaine U Punticellu : elle sera restaurée.
 5.48/ Les lampadaires du village sont mal conçus et ne permettent pas un éclairage efficace. Ils seront tous remplacés.
 5.49/ Nettoyage des lignes électriques par EDF sur la commune et en particulier la montée du village afin de dégager l’accès pour la course vers le village.
 5.50/ Concernant le mur du parking du village, nous proposons de supprimer la végétation sauvage qui s’y développe et de doubler le mur en pierre.
 5.51/ Installation de toilettes publiques dans l’ancien lavoir du village.
 5.52/ Recherche de l’ancienne source « acqua citosa » pour la mettre en valeur.

 5.53/ Réouverture de la route cadastrée le long du Golu pour les bergers.
 5.54/ Nous déléguerons un employé de la mairie pour s’occuper du boulodrome.
 5.55/ Le complexe sportif de Lucciana sera accessible à tous les habitants de la commune de 8 heures du matin à 22 heures, tous les jours. Nous n’accepterons pas que des familles ou des jeunes puissent se voir refuser l’accès à ce complexe. Il sera terminé avec la construction du toit pour les tribunes. Des gradins seront également aménagés sur le terrain annexe et sur le terrain de rugby.
 5.56/ Rouvrir l’accès au Golu, notamment vers l’embouchure, pour que les habitants puissent s’y promener.
 5.57/ Parallèlement à cette ouverture publique, nous proposons la mise en place de « brigades vertes », à l’image de ce qui a été fait à Bastia, pour surveiller ces sentiers en particulier et lutter contre l’incivisme en général sur la commune. Les bridages vertes seront composées d’employés municipaux. Une réorganisation des services pourra le permettre sans augmenter le nombre de salariés municipaux.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: