Breaking News

#Corse En moins d’un mois, 3 libérations et 3 incarcérations #Prisonnierspolitiques

(Unità Naziunale Publié le 17 décembre 2019)  nouveaux prisonniers politiques, et 3 prisonniers politiques libérés en moins d’un moins. Il u a donc à ce jour 8 prisonniers politiques dont 2 sont actuellement à Borgu Cyril Garcia Tomasi a été libéré le 20 novembre 2019, Ghjiseppu Maria Verdi le 21 et Carlu Santoni ce 17 décembre.

Adrien Matarise, Julien Muselli, et Ghjilormu Garelli ont été mis en examen et incarcéré entre jeudi 12 et vendredi 13 décembre.



Le Communiqué de Sulidarità pour Carlu Santoni : 

Notre frère Carlu Santoni est sorti de la prison de Borgu ce mardi 17 décembre au matin. Incarcéré depuis 1996, condamné en 1999 par la cour d’assises spéciale de Paris à 28 ans de réclusion criminelle à la suite d’une opération controversée du RAID qui s’était soldée par la mort d’un policier et d’un militant nationaliste. Il était le plus ancien prisonnier politique corse. Ces 23 années et plus de détention, Carlu les a pour l’essentiel subies dans les prisons hexagonales, d’abord à Fresnes, à la Santé, puis à Arles et en dernière date à Lannemezan, dans la région Midi-Pyrénées, avant d’être rapproché à Borgu en 2011 seulement. Carlu s’est toujours tenu debout, il n’a jamais renié son engagement nationaliste.

Il a effectué la totalité de sa peine, sans solliciter d’aménagement, sans même demander de permission. Tout au long de ces dures années , Carlu a pu compter sur le soutien de sa famille, et sur le dévouement exemplaire de sa maman Maria, par ailleurs engagée au sein de Sulidarità, au service de tous les prisonniers politiques. Carlu est aujourd’hui de retour parmi les siens, parmi son peuple. Sulidarità salue le courage de cette famille de patriotes et se tiendra à ses côtés pour les éventuelles difficultés liées à la liberté retrouvée. Bon ritornu in casa toia Carlu !


Core In Fronte si rallegra di a liberazione, sta mane in Borgu, di #CarluSantoni.
Incarceratu dipoi aprile di u 1996, era u più anzianu prigiuneru puliticu corsu.
Principia, oghje, una vita nova per ellu è a so famiglia.
Libertà pè tutti i patriotti!


Hè libaru Carlu Santoni dopu à 23 ani chjosu in i celluli scuri di i prighjoni culuniali.
Hà campatu issa detenzioni cusi longa, in omu arrittu è libaru.
Ci ralegremu di issa nutizia par eddu, a so mamma é i soii.

Carlu Santoni infini libaru

Après plus de 23 ans d’emprisonnement, pratiquement sur le sol français – maisons d’arrêt de La Santé, Fresnes, d’Arles, de Lannemezan – et enfin rapproché en Corse – maison d’arrêt de Borgu – Carlu Santoni a effectué une détention marqué du sceau de l’exemplarité militante.

Carlu retrouvera enfin tous les siens, sa famille et ses ami(e)s, toutes celles et ceux qui ont toujours été à ses cotés dont il faut souligner ici, malgré l’épreuve du temps, le dévouement et l’abnégation.

Cette remise en liberté ne clôt pas pour autant la réalité d’un dossier, ou un jeune corse, Jean Luc Orsoni, a trouvé aussi la mort … Quid de celui – ou de ceux – qui l’ont abattu ce jour du 16 avril 1996 à Ajacciu ?

Cette disparité de l’exercice de la « justice » met en évidence que nous sommes encore bien loin des conditions d’un processus de sortie de conflit qui suppose réparation historique et morale et prise en considération de toutes les victimes engendrées par ces années d’antagonismes de politique française en Corse.

Nous rappelons ce que nous disions lors de la précedente journée internationale des prisonniers politiques d’avril 2019 :

« Ce devoir de mémoire doit nous inciter aussi, après analyse et conscience de tous ces mécanismes qui ont engendré les années de plomb que nous avons connu et subi, à clairement affirmer, avec cet espoir de paix et de constante recherche de définitive Solution Politique : Plus jamais ça !  »

Notre combat continue, sans renonciation ni forfaiture.

Avvia a libartà !

Patriotti


U 26 di Nuvembre 1999, Carlu Santoni hè statu condannatu à 28 anni di prigiò per avè tombu, contru à so vuluntà, un pulizzeru. Carlu Santoni hè u primu patritotu chi hè statu trasferitu in a prigiò di Borgu. Oghje, dopu à avè passatu 23 anni è 8 mesi in prigiò, u naziunalistu hè infine liberu !
Ghjuventù Paolina porta u so sustegnu a tutta a famiglia ! Una pensata à tutti quelli chì sò sempre in prigiò.

Libertà !


(France 3 Corse) (Alta Frequenza) (Corse Net Infos) (Corse Matin)

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: