Breaking News

#Corse « Portivechju Cità Morta » u 21 di marzu

(Unità Naziunale Publié le 20 mars 2019) Un rassemblement est prévu place de la mairie jeudi à 10h organisé par les hôteliers et paillotiers de Purtivechju, mais pas que. Suite à la polémique persistante des AOT et en soutien aux commerçants touchés économiquement par la décision préfectorale, un « Portivechju Cità Morta » est prévue jeudi par le collectif des professionnels du littoral.


Elus, décideurs, professionnels du secteur, associations, simples citoyens, mobilisons-nous pour sauver l’essentiel de notre économie !

L’Etat a toujours programmé le contrôle total de l’économie de la Corse. Toutes les tentatives d’implantations industrielles exogènes qu’il a feint de mener jusque-là ont échoué ! Sauf une : LE TOURISME !

L’Etat, dans ce domaine, nous a sournoisement imposé, en fermant pudiquement les yeux, une énorme économie parallèle et le travail au noir de la para-hôtellerie (74% de l’offre d’hébergement de la Corse)…

Après l’avoir de la sorte sérieusement affaibli, l’Etat s’attaque aujourd’hui directement au secteur professionnel patrimonial Corse… avec la nette volonté de le remplacer par les Majors de l’Hôtellerie et les Multinationales !

Ainsi, pour mieux déstabiliser l’ensemble, il commence par s’en prendre au fleuron du tourisme Corse, la région de l’extrême-sud en général et bien sûr à PORTIVECHJU, sa première station balnéaire en particulier !!!

Pour un tourisme maîtrisé
Pà Portivechju !
Pà i Portivechjacci !
Pà a Corsica !

VILLE MORTE JEUDI 21 MARS MATIN
RASSEMBLEMENT A 10H DEVANT LA MAIRIE DE PORTIVECHJU

Notre ville doit en effet presque tout au tourisme !
N’oublions pas qu’il y a à peine un peu plus d’un demi-siècle, en 1955, très peu de personnes passaient l’été au village, avec seulement 4 « personnalités » présentes : le Maire, sa secrétaire avec son mari et le fontainier ! Même le curé et son bedeau la désertaient, ils suivaient les ouailles à l’Ospedale …
Alors, certes, aujourd’hui dans ce domaine, tout est encore très loin d’être parfait …
Mais notre ville compte désormais plus de 13 000 habitants, et l’industrie touristique anime pratiquement tout l’ensemble du secteur économique et social de la cité ! Elle rayonne d’ailleurs bien au-delà de notre micro-région !

Ce n’est donc pas un hasard si l’Etat a choisi notre commune pour déclencher son offensive ! En effet, s’attaquer à la plus belle plage de France offre une symbolique à nulle autre pareille !

Alors que le Décret Plage National accorde 20% de privatisations par les A.O.T ! L’Etat s’attaque aux 7% des A.O.T de PALUMBAGHJA ce qui laisse pourtant 93% d’espace public totalement libre…
C’est, avant tout la volonté affirmée de détruire l’image de la Ville, de la paupériser, livrant ainsi à la prédation sauvage et incontrôlée, la totalité de ses rivages.

Et, à ne pas oublier, en laissant par là-même toute la charge financière de l’entretien des sites aux seuls contribuables de la commune !
Mais le pire est encore à venir, car sans réaction de notre part, en 2020, plus aucune A.O.T ne sera délivrée à PALUMBAGHJA !

Plus un seul matelas de plage n’y sera autorisé !
Qu’en sera-t-il alors de la clientèle patiemment fidélisée ?

Cette clientèle que le même PADDUC souhaite pourtant pérenniser hors saison… (annexe 8 du Schéma de développement touristique de la Corse) ?…

En effet, il n’y a pas que des jeunes qui viennent en vacances en Corse ! Il y a aussi une clientèle plus âgée, qui, venue chercher le soleil et la mer, a également besoin d’hygiène, de confort et de sécurité !

Si nous ne sommes plus capables de leur offrir ces services, c’est certain, ces clients s’en iront séjourner ailleurs…

CE SINISTRE PLAN VA S’APPLIQUER SUR L’ENSEMBLE DU LITTORAL CORSE !

PORTO-VECCHIAIS d’origine ou d’adoption, disons NON au funeste destin que l’Etat et certains élus de la Collectivité de Corse réservent à notre économie et à notre territoire !

Mobilisons-nous tous, pour dire NON à tous ceux qui ont programmé à terme la disparition de l’ensemble de notre communauté !

Contrairement à une idée reçue, nous, les professionnels du tourisme ne sommes pas des nantis !
Nous ne sommes pas non plus des bâtards de la Corse !
Nous sommes, nous aussi, des enfants et des petits enfants de paysans et de bergers sortis du sillon, simplement héritiers, de terres autrefois incultes aux rapports faméliques… de marécages malsains, o di a rena, laissés hier en héritage aux filles.

Il est d’ailleurs à noter que nous avons déjà abandonné, sans aucune contrepartie, une très grande partie de nos héritages au Patrimoine Public !

Le PADDUC, viendra peut-
être demain, ou après-demain, enrichir cela en y apportant d’autres ressources…
Mais, jusque-là, c’est surtout avec le tourisme, que notre région a enfin trouvé son économie, son mode de respiration et de vie adaptés à la réalité de son territoire.

Après des décennies d’incurie, de laxisme et/ou de complaisance, d’attitudes à géométrie variable, l’Etat opte aujourd’hui pour la brutalité, sans même respecter la période de transition qu’il avait lui-même annoncée.

Certes, des abus ont pu être constatés sur le Domaine Public Maritime, mais faut-il pour autant éliminer toutes activités économiques, et supprimer d’un trait de plume des centaines d’emplois directs et induits, au moment où les socio-professionnels concernés adoptent une charte garantissant le respect de l’ensemble des normes d’hygiène, de sécurité mais également de confort et de qualité ?

– NOUS AVONS, NOUS AUSSI, LE DROIT DE VIVRE !

– LE DROIT DE VIVRE DU FRUIT DE NOTRE TRAVAIL SUR NOTRE TERRE !

– ALORS, RÉAGISSONS TOUS ENSEMBLE !

AU DELÀ DE TOUTE OBÉDIENCE POLITIQUE, RASSEMBLONS-NOUS, ET NE LAISSONS PAS DÉTRUIRE L’IMMENSE TRAVAIL DÉJÀ ACCOMPLI !

collectif des professionnels du littoral



Revue de presse

(corse matin)

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: