#Corse #Présidentielle 2012 – Haute-Corse : et voici les dégâts de la Marine

Le temps où Jean-Marie Le Pen était interdit de séjour en Corse a-t-il seulement existé ? On se le demande vraiment à la lecture de certains résultats « saisissants » aux sens propre et figuré du mot.

Dans les quartiers sud de Bastia, le périmètre ouvrier et populaire de la cité, la fille pulvérise les scores du père en surfant sur une vague protestataire dont les crêtes oscillent entre 30 et 38 %. A quelques encablures de là, dans les fiefs les plus solides de la droite traditionnelle, sa percée défie toutes les prévisions.

À Lucciana, elle arrive en tête. A Biguglia, sur les terres du député UMP sortant, elle marque le président de la République à la culotte. Elle est encore deuxième à Borgo.

Sarkozy résiste mais cède du terrain

Plus surprenant encore, Marine Le Pen franchit en tête la ligne d’arrivée de Furiani, une commune dirigée de longue date par le sénateur-maire PRG François Vendasi. Précisément à l’endroit même où la candidate du FN avait dû renoncer à tenir sa

Source et suite de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: