Breaking News

#Corse – Jour de vérité pour la cellule cortenaise du FLNC du 22 Octobre

Ce devait être le procès du FLNC du 22 Octobre. Tout au moins de sa cellule cortenaise. A minima celui de Dominique Pasqualaggi. Après trois semaines d’audience, cela ressemble surtout à la chronique d’un énorme gâchis. Trois morts, tous poseurs de bombes.

Un homme devenu paraplégique des suites d’une défenestration survenue pendant sa garde à vue. D’autres emprisonnés, parfois plusieurs années, dans l’attente de leur procès. D’autres enfin enchaînés par le strict contrôle judiciaire imposé par la gravité des actes qui leur étaient reprochés.

C’est ce triste constat qu’ont déroulé hier les avocats des neuf accusés du procès dit du 22 Octobre, qui connaîtra aujourd’hui son dénouement, au terme de débats entamés voilà trois semaines qui ont peu à peu fait émerger une organisation terroriste moins redoutable et plus artisanale que ne le laissait penser l’instruction.

« Cagoulards de circonstance »

Décriées à mots à peine feutrés dans les couloirs du palais de justice, les six longues heures de réquisitoire assénées mardi par l’avocat général ont en tout cas produit un effet palpable dans les rangs de la défense : tous s’accordent sur la surestimation manifeste de la dangerosité de la cellule cortenaise. Pour Eric Barbolosi, conseil de Sébastien Giudicelli, Pasqualaggi et sa troupe sont « totalement discrédités » auprès du mouvement nationaliste.

Source et suite de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: