Breaking News

La révolte gronde à la Guadeloupe

En Guadeloupe, L’Etat et les collectivités s’étaient engagés en février 2011 à faire respecter les baisses de prix, les baisses de taxes comme l’octroi de mer et lutter contre la pwofitasyon sur les prix.

Aucune sanction n’a été prise contre les contrevenants par le Groupe d’Intervention Régional (GIR). En Martinique, les prix sont supérieurs de 84% de ceux de la France.

Les autorités refusent de révéler le prix d’achat du carburant et prétendent que celui du Golfe du Mexique tout proche ne correspond pas aux normes européennes. Ce qui permettrait pourtant de diminuer le coût à la pompe.

L’approvisionnement en eau est ponctué de coupures. Les causes : réseau de distribution obsolète, captage déficient, ressource impropre à la consommation, prix élevés et fournisseurs multiples.

Pas un centime des 100 000 € demandés n’a été versé au Bureau d’Etudes Ouvrières créé par le LKP pour étudier et contrôler l’évolution des prix et améliorer le pouvoir d’achat.

Après avoir touché des subventions, certains employeurs refusent d’appliquer les accords sur les salaires signés en 2009, alors qu’ils sont inférieurs de 40% à ceux de la métropole et que les charges et loyers continuent d’augmenter.
Le LKP a grandi et s’est fortifié dans les luttes, analysant la nature de l’Etat, de ses  institutions, de la Région et du département. « Aujourd’hui, à l’approche des élections présidentielles, ils se chamaillent. Et pourtant tous bords politiques confondus, ils n’ont pas respectés les accords signés. » « Il s’agit pour le peuple de Guadeloupe de poursuivre et de gagner le combat contre l’entreprise  d’en faire des êtres sans terres, sans culture, sans âme, sans histoire, sans héros ; des êtres sans vie. Nous sommes des femmes et des hommes dignes, comme tous les peuples du monde, capables de nous battre et de vaincre.

Ni mendier, ni réformer, ni amender, ni même négocier pour résister. Mais nous mettre debout, tout simplement comme des femmes et des hommes dignes. Revendiquer cette posture,  propager et diffuser l’idée d’une confrontation décisive avec le système colonial et capitaliste, telle est notre tâche du moment, aujourd’hui et demain. »
« Il nous faut poursuivre la lutte et : Fédérer toutes nos richesses créatrices, capables de nous ouvrir la voie de la souveraineté. »
Le LKP appelle donc à une journée d’actions et de mobilisation le mardi 27 mars prochain.

QUELLE EST LA POSITION DU PC MAOISTE DE FRANCE

Notre Parti considère la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Kanaky, la Réunion, Mayotte, St Pierre et Miquelon, les Kerguelen, les TOM comme les dernières colonies ; des postes stratégiques de l’impérialisme français disposés tout autour de la planète, un espace maritime de pêche et de prospection des ressources naturelles considérable (plus de 11 millions de km²).

Le rôle des communistes en général et en France en ce qui nous concerne est de combattre le système capitaliste dans notre propre pays mais aussi de combattre sa domination coloniale, son intervention dans les affaires intérieures des autres nations. C’est L’INTERNATIONALISME PROLETARIEN auquel aucun parti réellement communiste ne saurait se soustraire.

Un peuple libre ne saurait en opprimer et exploiter un autre.

NOUS SOMMES POUR LE DROIT DES NATIONS A DISPOSER D’EUX-MEMES !

NOUS SOMMES POUR LE DROIT A L’AUTODETERMINATION !

SOUTENONS LA LUTTE DU PEUPLE GUADELOUPEEN ET DES AUTRES PEUPLES COLONISES PAR L’IMPERIALISME FRANÇAIS !

http://drapeaurouge.over-blog.com/article-la-revolte-gronde-a-la-guadeloupe-102124395.html

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: