Breaking News

#Corse Ghjuventù Liceana « A Ghjuventù corsa ùn piantarà mai di luttà pà l’intaressi di u so populu! »

(Unità Naziunale – 5 février 2018 – 20h00) La jeunesse corse veut faire entendre sa voix, à peine deux jours après la manifestation « Demucrazia » et à la veille de la venue du Président de la République pour les 20 ans de l’assassinat du Préfet Erignac. Plus d’une centaine de jeunes se sont retrouvés devant la Préfecture d’Aiacciu.


Voici le texte de la conférence de presse : 

Répondant massivement à l’appel du collectif « Demucrazia è rispettu pè u populu Corsu », de dizaines de milliers de personnes ont exprimé leur volonté de voir le Président de la République engager « un dialogue sans préalable et sans tabou  » avec l’exécutif nationaliste.

Fort de la légitimité politique que lui confèrent les victoires électorales successives, le mouvement national se trouve désormais doté d’un soutien populaire sans précédent pour qu’il puisse faire valoir ses revendications, validées à de maintes reprises par les urnes et constituant donc un fait démocratique incontestable.

Refuser de reconnaître  le caractère éminemment politique du vote des 3 et 10 décembre 2017 et d’engager un véritable cycle de discussions avec la majorité territoriale aboutissant à de réelles avancées politiques serait la preuve d’un déni de démocratie de la part du gouvernement français que nous ne pouvons accepter.

C’est pourquoi, deux jours après ce rassemblement massif, populaire et pacifique, n’ayant fait que confirmer l’aspiration du peuple corse, dans toute sa diversité, à une véritable solution politique globale, et à la veille de la venue sur l’île du Président de la République, nous tenons à exprimer la détermination de la jeunesse corse, particulièrement sensible à son avenir sur sa terre et pleinement consciente de la nécessité de défendre ses droits.

Nous faisons part aujourd’hui de notre inquiétude quant aux premiers signes envoyés par Paris. Refus catégorique de la coofficialité, du statut de résident et de l’amnistie des prisonniers politiques. Peu d’éléments précis et encourageants concernant l’inscription de la Corse dans la constitution. Aucune évocation au statut d’autonomie de plein droit et de plein exercice, au coeur même du projet de la majorité territoriale.

Nous ne pouvons accepter que tous ces points, votés par l’Assemblée de Corse ou approuvés électoralement, qui font désormais consensus au sein de la société insulaire, ne fassent partie des négociations avec Paris.

U sensu di a noscia mubilizazioni hè simplici è chjaru : hè ghjunta l’ora di a risuluzioni pulitica in Corsica! E Tocca à u Presidenti di a Republica, indè l’ori à vena di dà ni u principiu!

Alors nous le disons tranquillement mais de façon déterminée : A Ghjuventù corsa ùn piantarà mai di luttà pà l’intaressi di u so populu! A ghjuventù corsa ùn lasciarà u statu nigà a demucrazia è u populu! A ghjuventù corsa si tinarà pronta à mubilizà si s’è a situazioni ùn scambiara micca!

Evviva a demucrazia!
Evviva u populu corsu!
Evviva a Corsica Nazioni!

Ghhjuventù Liceana

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: