Breaking News

#Corse [Euskal Herria] Le député Jean Grenet soutient une loi pour le rapprochement

Le député-maire de Bayonne Jean Grenet a pris la parole hier à l’Assemblée nationale française afin de soutenir un projet de loi visant à “consacrer le droit au rapprochement familial des détenus condamnés”. Ce projet de loi a été déposé par le député UMP de Haute-Corse, M. Sauveur Gandolfi-Scheit, et plusieurs autres députés et a fait l’objet d’un rapport de la commission des lois déposé par le député de Haute-Corse le 11 janvier. Le député-maire de Bayonne a donc soutenu cette proposition de loi et a développé son argumentaire dans le cadre de ce qui se passe au Pays Basque.

Faisant allusion aux prisonniers basques, il a estimé que “ces prisonniers n’en sont pas moins des hommes et des femmes qui ont besoin de ne pas couper tous leurs liens familiaux. A ce titre, ils doivent pouvoir bénéficier du droit de voir leur famille, leurs enfants, leurs amis sans que l’on se croie obligé de rajouter à la peine pénale la double peine de l’isolement, pour eux et pour leurs proches”, et d’ajouter : “Que l’on songe aux kilomètres accomplis chaque semaine par ces familles pour un simple moment de parloir, au coût humain et matériel, pour comprendre que la vraie justice et la réinsertion sont à ce prix, sans faiblir pour autant sur l’application de la peine”. Raisons politiques Mais pour Jean Grenet, le soutien à cette loi va au-delà des contingences humanitaires, il a également des raisons politiques.

Pour lui, en effet, la situation ouverte par l’arrêt définitif des activités armées d’ETA laisse “entrevoir des perspectives durables de paix, il convient, par ce geste d’apaisement, de faciliter la transition en cours. Traiter humainement ces prisonniers, en leur donnant par ce geste l’occasion de comprendre que la page se tourne, est une opportunité qu’il faut saisir et dont un Etat de droit pourrait s’honorer”, estime-t-il. Arrêter certaines extraditions Le député ajoute aussi que la justice française “s’honorerait” à “mettre un terme définitif à certaines procédures d’extradition qui n’ont plus lieu d’être”. Et de citer le cas d’Aurore Martin “dont la tentative d’interpellation à Bayonne il y a quelques mois, avait tourné court, dans des circonstances peu glorieuses…”, dixit Jean Grenet. Le député bayonnais a conclu son intervention en affirmant que soutenir cette proposition loi constituerait “un signe fort d’apaisement adressé à ceux qui souhaitent œuvrer pour conforter la paix au Pays Basque”.

http://www.lejpb.com/paperezkoa/20120125/317663/fr/Le-depute-Jean-Grenet-soutient-une-loi-pour-le-rapprochement

Aidez le Journal du Pays Basque : Faites un don !

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: