#Corse – Soutien à Lisandru Plasenzotti : Rassemblement mardi

Lisandru est convoqué chez le juge d’instruction, mardi 24 janvier. Il est actuellement hospitalisé mais il reste toujours en détention provisoire. Après la longue grève de la faim qu’il a mené, nous savons bien que Lisandru n’a pas seulement besoin de récupérer physiquement. Il a aussi et surtout besoin de se retrouver parmi les siens pour se reconstruire psychologiquement. Sur le plan judiciaire, il n’y a rien de choquant à demander sa remise en liberté puisqu’il est présumé innocent et qu’en matière de code de procédure pénal, il est clairement énoncé que la détention provisoire constitue l’exception.

Ajoutons à cela que son incarcération hors de Corse rend plus difficiles les visites de sa famille, ainsi que l’accès à son avocate, ce qui constitue une entrave au droit à la défense. Pour la remise en liberté de Lisandru et son retour en Corse, la famille, la Ligue des Droits de l’Homme, les amis de la famille, le Collectif des personnels d’éducation contre la justice d’exception, le Collectif des avocats contre la justice d’exception organisent un rassemblement mardi 24 janvier 2012 à 9h30 devant le tribunal d’Ajaccio avec l’ensemble des organisations politiques, des syndicats, des associations et des citoyens qui soutiennent Lisandru. »

Blog Lisandru Plasenzotti

corsematin.com : Ils demandent désormais la libération de Lisandru Plasenzotti et son retour en Corse. Ce mardi 24, à 9 h 30, la famille du jeune homme, la Ligue des droits de l’homme, les amis de la famille, ainsi que les collectifs des personnels d’éducation et des avocats contre la justice d’exception organisent un rassemblement devant le tribunal d’Ajaccio, « avec l’ensemble des organisations politiques, des syndicats, des associations et des citoyens qui soutiennent Lisandru ».

Une nouvelle mobilisation qui intervient le jour où Lisandru Plasenzotti est convoqué devant le juge d’instruction. Dans un communiqué, ses soutiens font valoir qu’« il est actuellement hospitalisé mais il reste toujours en détention provisoire. Après la longue grève de la faim qu’il a menée, nous savons bien que Lisandru n’a pas seulement besoin de récupérer physiquement. Il a aussi et surtout besoin de se retrouver parmi les siens pour se reconstruire psychologiquement. Sur le plan judiciaire, il n’y a rien de choquant à demander sa remise en liberté puisqu’il est présumé innocent et qu’en matière de code de procédure pénal, il est clairement énoncé que la détention provisoire constitue l’exception. Ajoutons à cela que son incarcération hors de Corse rend plus difficiles les visites de sa famille, ainsi que l’accès à son avocate, ce qui constitue une entrave au droit à la défense. »

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur

Produit CORSU E RIBELLU

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: