#Corse – Stationnement à Ajaccio : « Vox Populi »

Depuis plusieurs jours, les Ajacciens se mobilisent fortement pour faire entendre leur contestation au sujet des nouvelles réglementations concernant le stationnement à Ajaccio. Presses télé et écrite, forum radio sont utilisés et une pétition virtuelle créée sur un réseau social il y a seulement une semaine rassemble déjà pas moins de 2200 personnes!

Les élus de l’opposition municipale sont naturellement satisfaits de cette prise de conscience collective qui vient affirmer avec force le désir des habitants de la cité impériale de ne pas passer pour les dindons de la farce. Dans un souci d’information, il convient par ailleurs de retracer un petit historique de nos débats municipaux depuis près de quatre années sur ce sujet qui, en plus de représenter une problématique dans la vie quotidienne de tous, est en passe de paupériser une ville qui n’en a pas besoin et d’assassiner un centre ville dont chacun s’accorde à penser qu’il est déjà dans un piètre état.

Le Plan de Déplacement Urbain (PDU) voté sous la précédente mandature (2006) prévoyait une « révolution » pour la ville. Transport en commun, stationnement et circulation devaient être revus et corrigés afin de moderniser Ajaccio. En réalité, c’est à un matraquage en règle de ses administrés que la majorité municipale dirigée par Simon Renucci s’est livrée, mêlant incohérence manifeste à coup de bambou financier. Dois-je rappeler la création d’un couloir de bus de quelques centaines de mètres en 2008? La diminution méthodique des places de stationnements dans le centre depuis 2001 alors que le nombre de voitures entrants dans Ajaccio n’a lui pas cessé d’augmenter? Est-il nécessaire de préciser que le PLU d’Ajaccio (non-définitif) prévoit la suppression d’un nombre considérable de places de stationnement en dépit de l’édification d’un parking souterrain? Qu’après la mise en service de ce parc de stationnement, la ville d’Ajaccio entrera à coup sûr dans le guiness des records puisque cette dernière comptera moins de place alors même qu’elle s’endette lourdement pour permettre la création d’un parking? Assurément, depuis quelques jours, les Ajacciens ont ouvert les yeux et le font savoir. Ah oui, un petit dernier pour la route, car celui-ci est franchement drôle. Vous rêviez d’une piste cyclable dans notre ville? C’est fait! Elle se situe sur le boulevard Sampiero et mesure…une vingtaine de mètres!

La réalité est simple et elle est implacable. La politique menée depuis onze ans est un échec remarquable qui aujourd’hui coute cher, très cher. Aujourd’hui encore, la municipalité utilise une page entière du quotidien Corse Matin (Chère Communication) pour se dédouaner, hier c’était un adjoint qui accordait un entretien explicatif et tentait déjà d’éteindre l’incendie. Jouer avec les chiffres est tellement facile. On nous dit que le nombre de place payante sur le domaine public est limitée par rapport à ce qui reste gratuit. Exact, mais c’est le centre ville qui voit depuis plusieurs jours fleurir des horodateurs flambants neufs qui viennent confirmer que la vie quotidienne des habitants de cette partie d’Ajaccio ainsi que le développement économique (ceux qui y travaille sont également victimes) et le commerce n’intéressent que très peu notre municipalité. Il est dit que les tarifs sont raisonnables au regard de ce qui est pratiqué par ailleurs. La ville d’Ajaccio est une cité pauvre, et le revenu moyen de ses habitants est nettement en dessous de la moyenne nationale. Il est dit que les mêmes tarifs sont identiques depuis 1995. Pitié, soyons sérieux et disons la vérité! Qui se souciait de ne pas mettre son ticket de stationnement dans notre ville il y a encore quelques années? Certains ont dû attendre toute une vie pour voir à quoi ressemblait une amende de stationnement!

L’opposition municipale a régulièrement alerté la majorité sur cet épineux dossier. Le 24 octobre dernier, elle votait contre le nouveau schéma de stationnement proposé et l’achat de 67 horodateurs. Devant la levée de bouclier que suscite la mise en route de cette réglementation, il est urgent que la majorité municipale fasse machine arrière et qu’elle écoute la population d’Ajaccio.

 Blog Laurent Marcangeli

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: