X

Déjà responsable d’un départ d’incendie dans l’extrême-sud, l’armée française ne tient absolument pas compte de la sécurité des personnes, ni des biens ni des espaces naturels, puisqu’elle envisage de nouveau des manœuvres, sans prendre aucunement en considération le contexte de catastrophe climatique et écologique que nous subissons.

Cela dénote d’une vision étrangère à nos intérêts. À cette conduite s’ajoute le mépris et l’arrogance chez ceux qui pensent pouvoir se comporter encore, comme en terre conquise. La réponse à cette posture coloniale doit être sans ambiguïté. Cette terre est nôtre et nous ne pouvons admettre qu’elle soit plus longtemps le terrain de jeux de l’armée française.

Aussi, nous appelons toutes celles et ceux qui, conscients, non seulement des risques ponctuels mais également de la signification de ces manœuvres à répétition, à s’opposer publiquement et sur le terrain à ces agissements.

Cet appel est lancé à toutes les organisations du mouvement national et plus largement à tous les Corses.

Nous ne sommes en guerre contre aucun peuple. Si l’Etat Français éprouve le besoin d’entrainer ses troupes, ce n’est qu’en fonction de ses seuls intérêts.

Pour mémoire, nous rappelons que la base de Sulinzara fait partie d’un dispositif d’intervention qui place de fait notre pays au cœur des politiques impérialistes, avec tous les risques d’embrasement que cela implique. De plus, les forces de la Légion Etrangère, dont le passé colonial n’est plus à démontrer, constituent le fer de lance de ces dispositifs politico-militaires.

Publiquement et avec détermination, il nous appartient collectivement d’exiger l’arrêt immédiat de toutes les manœuvres. Nous nous souvenons également que la fermeture de toutes les bases militaires françaises et le départ de ces troupes, restent, parmi d’autres, une des revendications historiques de la lutte d’émancipation du peuple corse.

A Manca

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)