X

(Unità Naziunale – 6 août 2017) Dans la nuit du samedi 5 août au dimanche 6 août 2017, à Loreto Di Casinca Alban Baldassari, 31 ans, et son beau-père Jean Charles Albertini, 55 ans, ont été la cible de tireurs.

Les deux hommes assistaient à une fête dans un bar du village où était célébré un baptême.

Jean-Charles Albertini est décédé des suites de ses blessures, son beau-fils, Alban Baldassari, a été grièvement blessé. Pour les habitants de Loreto-di-Casinca, qui ont appris la nouvelle dimanche, c’est une affaire tragique. Les deux victimes étaient bien connues et s’impliquaient dans la vie sociale du village.

Jean-Charles Albertini était un  militant de la Lutte de Libération Nationale.

« Eiu sò un pastore ! »

Moi, je suis berger ! Et Ghjuvan Carlu peut en être fier ! Il est la cinquième génération d’agriculteurs dans le village de Loreto di Casinca, lui-même reconnu pour la qualité, (entre autres !) de sa charcuterie.

Ghjuvan Carlu débute son activité avec un élevage caprin en 1985. « Un métier difficile qui demande une attention et un travail constants. Passé trente ans avec mon troupeau, j’avais tout simplement envie de tenter une nouvelle aventure ! »  Viennent alors les vaches et enfin le troupeau porcin. Quand on évoque le nombre de bêtes, la réponse est spontanée : « E ci sò assai assai ! » – Il y en a beaucoup, beaucoup !

Pour l’assister, Ghjuvan Carlu est bien entouré. Et comme il est coutume, entouré par les femmes de la famille Albertini ! À la manœuvre, Félicité, sa mère, qui depuis 40 ans ne cesse de transformer les différentes productions. D’abord en confectionnant toutes sortes de fromages : chèvre, brebis et même fromage au lait de vache ! Puis aujourd’hui, au service de la tradition du lonzu, de la coppa et du figatellu. Josiane, l’épouse de Ghjuvan Carlu, est, quant à elle, en charge de la vente et de l’accueil des visiteurs. Une organisation bien rodée, véritable patrimoine de Loreto, village adoré ! (Source ODARC)

Aux Ghjurnate Internaziunale d’août 2017, un hommage a été rendu à Ghjuvan Carlu.


L’hommage de Jean-Guy Talamoni à Ghjuvan Carlu Albertini

À Ghjuvan Carlu

Sott’à i platani d’a piana,
Ùn sì sente manc’un zittu.
Pesa quella sciappittana,
Ogni sguardu hè afflittu.
U murmuru d’a funtana,
Pienghje un omu dirittu.

A nutizia hè partuta,
Cumè u focu nant’à l’esca,
Da u monte à a calata,
È sin’à a più alta resca,
Per palisà a sorte ingrata
Ch’à minatu à a scimesca.

O Ghjuvan Cà, tutti i t’amichi,
Si sò accolti incù fervore,
Muntagnoli è piaghjinchi,
In strada dipoi l’albore.
I viderai in d’altri lochi,
Incù i santi è u Signore.

Ghjuvan Guidu


Simu dinò in dolu… Hè statu assassinatu in u so paesu, un militenti, Ghjuvan Carlu Albertini. Hè statu fertu gravamenti  u sò ghjennaru.

Una volta di più, una volta di troppu, u Muvimentu Naziunali hè culpitu. A suciità chi no difindimu, chi no vulemu oghji pà dumani, supratuttu p i ginirazioni chi vennini, a vulemu di drittu e di ghjustizia, in u rispettu di ugnunu e di ogni vita. Si poni tumbà  l’omini ma ùn si poni ammutulì i sò ideì. Quiddi di Ghjuvan Carlu i spartimu in a vita di tutti i ghjorni. I difendimu e pruvemu à custruili. Un ghjornu sbuccherà a Corsica chi no vulemu. Sarà di paci e di libartà.

U Riacquistu di Portivechju prisent’à tutta a famidda e l’amichi di Ghjuvan Carlu Albertini i so cundulianzi afflitti.


Revue de presse

(France 3 Corse) (Alta Frequenza) (Corse Matin) (Corse Net Infos)


 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)