X

(Unità Naziunale – Mardi 27 juin 2017 13h30) C’est le site en ligne de France Info qui le titrait ce matin avant que la décision des élus nationalistes corses ne soient prises.

Moetai Brotherson, nouveau député indépendantiste polynésien, espère la création d’un groupe parlementaire d’élus indépendantistes, nationalistes corses, souverainistes ou partisans « d’une République un peu moins jacobine ».

Interrogé mercredi sur RMC sur la possibilité de créer un groupe à l’Assemblée nationale, il a expliqué que c’était « l’objectif ». « Nous en discutons avec nos amis corses, avec d’autres… des députés martiniquais, des députés qui sont pas forcément indépendantistes ou nationalistes ou souverainistes, mais qui partagent la même vision d’une République un peu moins jacobine », a-t-il ajouté.

Le député, qui a fait sensation mardi en arrivant à l’Assemblée en short et en chemise tahitienne, a assuré qu’il ne venait pas à l’Assemblée nationale pour demander l’indépendance. « Je viens faire mon travail de député. La question de l’autodétermination, de l’indépendance, cela se discute d’abord en Polynésie, avec les Polynésiens ». « Nous sommes partisans d’un processus démocratique, équilibré et étagé d’autodétermination », a-t-il insisté.

Confiance au gouvernement

Le député a indiqué qu’il voterait la confiance au gouvernement : « Je n’ai pas de motif de ne pas le faire », a-t-il dit, tout en estimant que la majorité présidentielle était « un objet dont les contours sont assez difficiles à définir, c’est un peu à géométrie variable, on va leur laisser le bénéfice du doute ».

Enfin, M. Brotherson a précisé qu’il envisageait de venir en chemise tahitienne à l’Assemblée, « si les huissiers m’y autorisent ». « Avec un costume vous ressemblez à Liam Neeson (acteur britannique, ndlr) moi je ressemble à un pingouin qui a avalé la banquise », a-t-il dit.

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)