X

Le comité « Manca-Aiacciu » organisateur de cette première rencontre, vous invite amicalement et fraternellement à ce débat.

Afin de laisser à toutes et à tous l’opportunité de s’exprimer en toue indépendance, les débats se dérouleront hors de la présence des médias.

Notre contribution à un débat que nous pensons essentiel vous sera proposée par la diffusion d’une plaquette qui sera disponible le jour même en version papier. D’ors et déjà vous pouvez vous la procurer en la téléchargeant à partir du site de la Manca.

Fidèles à nos conceptions autogestionnaires, nous pensons qu’il appartient à tous et à tous de fonder les bases d’une organisation de la vie en société et ce en dehors d’un jeu institutionnel qui ne permet pas la pratique dynamique du droit à l’autodétermination.

Cette citoyenneté, qui reste à inventer, suppose que soient clarifiés les concepts du droit du sol, droit du sang, droit de la cité et droit de la sueur.

Dans un monde agité par les effets d’un système qui privilégie le profit au détriment de tous les droits humains et qui entend nous priver d’un véritable exercice de la démocratie, il nous revient légitimement et collectivement, et ce en tant que peuple, de dessiner les contours d’une alternative aujourd’hui devenue vitale.

Alors que grondent les populismes aux quatre coins de la planète, notre pays est traversé lui aussi par des contradictions où la peur, la précarité, individualisme, le racisme et la xénophobie polluent la sphère publique.

Qui décide des grandes orientations dans tous les domaines ? Comment articuler le droit de vote et la maîtrise collective des affaires publiques ? Toutes ces questions sont en jachère.

Face à un Etat qui, de part sa nature véritable, n’entend pas se départir de ses « droits régaliens », que signifie vraiment l’autonomie ?

Toutes celles et ceux qui pensent que la Corse ne peut pas être située à la périphérie de tous les centralismes sont invités à s’emparer du débat.

Dans toutes nos régions, villages et villes, les militants de la Manca se proposent d’organiser les rencontres tout en souhaitant qu’elles deviennent l’affaire de toutes celles et ceux, personnes, associations, syndicats, partis et mouvements, pour qui les notions de justice sociale, de droit des peuples à disposer d’eux mêmes et d’universalité, méritent plus que la morbidité d’un système qui nous entraîne vers le chaos.

SAMEDI 17 JUIN 2017. LANCEMENT DE LA CAMPAGNE: « POUR UNE CITOYENNETE CORSE DU XXIème SIECLE ».
PREMIER RENDEZ VOUS : BRASSERIE DU PORT. AIACCIU.
HEURE : 15h30

Prugettu di Citatinanza Corsa / Projet de Citoyenneté #Corse

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)