X

Dans un courrier daté du 31 mai 2017, le Président de l’Assemblée de Corse, Jean Guy Talamoni s’adresse au Premier Ministre, Mr Edouard PhilippeEdouard Philippe, afin de demander des garanties pour l’avenir et la mobilisation rapide des moyens financiers pour réparation;

Voici le texte : 


Monsieur le Premier Ministre,

J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur l’incendie qui a frappé la commune de Bunifaziu et qui a détruit plus de 350 hectares du lieu-dit Capu di Fica jusqu’à la Tunnara, sur le site protégé de la Testa Ventilegna.

Les informations relayées par la presse indique que ce sinistre aurait pour origine un exercice de déminage mal contrôlé.

Malheureusement, à l’heure de la rédaction de ce courrier, les instituons de la Corse ne disposent d’aucune confirmation officielle. Néanmoins, le mutisme du représentant de l’Etat en Corse semble résonner comme une confirmation implicite.

Cette situation, qui m’inquiète au plus haut point, a suscité de vives réactions d’indignation et de colère sur l’origine de cet incendie ainsi que sur les délais d’intervention des moyens aériens.

En ce qui concerne l’origine de ce sinistre, il est grand temps, à quelques mois d’une importante réforme institutionnelle pour la Corse, que ces exercices militaires fassent l’objet d’une concertation la plus large possible, s’agissant à la fois de leur programmation et du respect des conditions de sécurité inhérentes à ce genre d’activité.

En effet, en moins d’un an, deux exercices similaires ont causé des dégâts considérables dans les zones particulièrement sensibles de l’extrême sud de la Corse.

Je vous rappelle qu’au mois d’août 2016, une opération de déminage dans la réserve marine des bouches de Bunifaziu avait causé des dommages importants sur la faune et la flore sous-marine. Là encore, les services de la CTC avaient été mis devant le fait accompli.

Il est nécessaire de faire évoluer les pratiques et les procédures en vigueur, la préservation de notre patrimoine maritime ou terrestre nécessitant des opérations, qui peuvent avoir des conséquences irréversibles, soient d’avantage encadrées.

C’est pourquoi, je vous saurais reconnaissant de bien vouloir organiser la tenue d’une grande concertation, avec les différents services concernés, afin de définir la politique à mettre en oeuvre dans ce domaine.

Enfin, il convient de prévoir sans tarder la mobilisation des moyens financiers nécessaires afin de procéder à la réparation des dégats subis, tant par les collectivités publiques que par les particuliers.

Vous souhaitant bonne réception de la présente, je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Bien cordialement

Jean-Guy Talamoni
Président de l’Assemblée de corse
31 mai 2017


 

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)